élixir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : elixir, elixír

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin elixir emprunté à l’arabe ibérique médiéval إكسير, āl-ʾiksyr (« pierre philosophale »). Lui-même vient de la juxtaposition de l’article défini arabe ال, āl (« le », « la ») avec le grec ancien ξηρίον, xêríon (« poudre siccative à mettre sur les blessures »), dérivant de ξηρός, xêrós (« sec »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
élixir élixirs
\e.lik.siʁ\

élixir \e.lik.siʁ\ masculin

  1. (Pharmacie) Liqueur spiritueuse qui résulte du mélange de certains sirops avec de l’alcool.
  2. (Désuet) La substance la plus pure que l’on tire de certaines choses.
    • Leur ignominie, que j’avais estimée complète, irréprochable et savoureuse autant que peut l’être un élixir de malédiction, n’avait plus la moindre sapidité et ressemblait à de la noblesse en comparaison de cet indévoilable cauchemar d’opprobre. — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, 1906)
  3. (Par extension) Liqueur réputée dotée d’effets magiques.
    • Il a connu Cagliostro et le comte de Saint-Germain : il prétend être de leur famille, avoir comme eux le secret de l’élixir de longue vie. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Baume universel, élixir composé par les alchimistes : c’est, disent-ils, le remède souverain et infaillible de toutes les maladies. Il peut même, au besoin, ressusciter des morts. — (Collin de Plancy, Dictionnaire infernal, 1863)
    • Je sens la force bienfaisante de l'élixir voltan m'envahir. — (Jean-Louis Janssens, Zarla #2 - Le dragon blanc, éditions Dupuis, 2008, page 15)
  4. (Sens figuré) La quintessence d’une chose.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • élixir sur l’encyclopédie Wikipédia

Références[modifier le wikicode]