émine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Éminé, éminé

Français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
émine émines
\e.min\

émine \e.min\ féminin

  1. (Désuet) Variante de hémine[1].
    • La mensura étant à Perpignan à partir du XIIIe siècle au moins, une subdivision de l'émine — (François Favory, Métrologie agraire antique et médiévale, - 2003)
    • On emploie alors couramment les mesures suivantes : émine, mesure, quarton, saumate — (Laure Verdon, La terre et les hommes en Roussillon aux XIIe et XIIIe siècles, 2001)
    • Malgré cette interdiction, le panai était la deuxième partie de l’émine, et le quarteron en était le quart — (Ad. Crémieux, Le VIème livre des statuts de Marseille publié d’après un manuscrit des Archives communales de Marseille)
    1. (Figuré) (Par extension) Quantité minime, obole.
      • ayant dit que son champ était perdu et qu’il le donnerait [son champ] pour une émine — (Louis Gauchat, Jules Jean-Jaquet, Ernest Tappolet, Glossaire des Patois de la Suisse Romande)
    2. (Courant) Mesure pour les liquides.
      • Le quarteron, l’émine et le coppet, appliqués à la mesure des liquides, prennent les noms de broc, pot, verre. — (Wurthen Favre, Arithmétique des industriels, 1835, page 42)
    3. (Courant) (Suisse, Alpes, France, Provence) Mesure pour les matières sèches.
      • […] droit d’émine sur les blés, légumes et autres denrées se mesurant à émine, ainsi que sur les cannes d’huile — (Le Musée: revue arlésienne, historique et littéraire)
      • Jean-Louis, reprenant son panier, se disait en riant : Pauvre mère ! elle en est pour son « émine » de pommes de terre. — (Auguste Bachelin, Jean Louis)
    4. (Courant) Mesure pour les grains, céréales, farine ; celle que perçoit le meunier en salaire de la mouture.
      • Pour les grains la salmée (2 hect. 20,67) se divisait en 8 émines, l'émine (27 1. 58) en 2 quartes, la quarte (13 1. 79) en 4 boisseaux — (Bulletin de la Société languedocienne de géographie)
      • En 1375, les habitants étaient en arrière de 410 émines de blé et avoine.
    5. (Par extension) Récipient pour la mesure de l’émine : « capacité en pierre » médiévale.
      • [...] le diamètre des émines est fixé au double de leur hauteur — (Louis Gauchat, Jules Jean-Jaquet, Ernest Tappolet, Glossaire des Patois de la Suisse Romande)
      • La razoira était un instrument de bois destiné à racler l’émine quand elle était pleine de grains, afin que la quantité mesurée soit toujours la même. — (Ad. Crémieux, Le VIème livre des statuts de Marseille publié d’après un manuscrit des Archives communales de Marseille)
      1. (Par extension) (Plus rare) Lieu où on mesurait les grains, halle aux grains.
      2. (Par extension) (Courant) Droit de l’émine, sur le grain, le sel, etc… Redevances associées à ces mesures. « émine de paroisse ».
        • De même était détenue par seigneurie de l’église l’émine du sel qui servait à mesurer le sel dans la ville de Manosque et pour cela ( l’église ) recevait une émine de sel et six deniers de cens — (Paul Pottier, Manosque de 984 à 1603, 2003)
        • Emine de moisson, redevance, abolie en 1849, d'une émine de grains, puis de sa valeur en argent payée par chaque ménage au pasteur — (Louis Gauchat, Jules Jean-Jaquet, Ernest Tappolet, Glossaire des Patois de la Suisse Romande)
  2. (Suisse, Provence, Dauphiné) Mesure agraire correspondant à l’espace que l’on peut ensemencer avec une hémine : « émine de terre ». Une émine correspondait à 16,48 ares ou 15 garavaux.
    • On sait que l’on entendait par salmée de terre, autant de terre labourable qu’il en fallait pour y semer une salmée de blé. La salmée se divisait en huit éminées ou émines. — (Joseph François Zavier Pierre Esprit Simon Paul Antoine Fortia d’Urban, Mémoires pour servir à l’histoire ancienne)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe éminer
Indicatif Présent j’émine
il/elle/on émine
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’émine
qu’il/elle/on émine
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
émine

émine \e.min\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de éminer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de éminer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de éminer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de éminer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de éminer.

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

émine \e.min\ féminin

  1. Orthographe modernisée de esmine.
    • dit que les gens des trois états audit pays l'ayant fait requérir par leur dernier cahier de leur octroyer une augmentation de 2 s. pour chacune emine de sel qui se debite en iceluy, pour l’erection et establissement d’un nouveau collège en la ville d’Aix — (Formulaire à l'usage des notaires de la chancellerie royale, 1601-1625)
    • ce a quoy reviennent les rantes qu’'est 27 cestiers une émine quatre civayres froment, neuf cestiers une émine quatre civayres et demÿ seigle, argent quatre livres huict deniers et quatre barals huict eymines quatre fois vin, led. livre cotté […] — (Revue historique, archéologique, littéraire et pittoresque du Vivarais illustrée : Rentes du Prieuré de Rampon, à Livron (Dauphiné) en 1530)