énervé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : énerve

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du participe passé énervé du verbe énerver. Au sens premier, cet adjectif signifie à qui l'on a ôté les nerfs et qui donc se retrouve sans réaction. Employé par antiphrase, il a fini par signifier tout le contraire.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin énervé
\e.nɛʁ.ve\
énervés
\e.nɛʁ.ve\
Féminin énervée
\e.nɛʁ.ve\
énervées
\e.nɛʁ.ve\

énervé \e.nɛʁ.ve\

  1. Qui a subi le supplice de l’énervation.
  2. Mou, affaibli, comme privé de ses nerfs.
    • Un bonhomme un peu voûté, coiffé d’un chapeau énervé, vêtu d’un paletot râpé, veillait à tout, époussetait, engrenait, graissait. (Jules Vallès, Le Cri du Peuple, 30 avril 1884)
    • La main qui aurait pu, comme celle de ton célèbre aïeul, qui le premier reçut le nom que tu portes, briser d’un seul coup le crâne d’un taureau de la montagne, est maintenant, comme la mienne, énervée et impuissante. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. Qui a perdu le contrôle de ses nerfs, et se trouve dans un état de nervosité ou d'agitation.
    • Les enfants sont très énervés ce matin.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe énerver
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
énervé

énervé \e.nɛʁ.ve\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe énerver.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]