éploré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : éplore

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De éplorer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin éploré
\e.plɔ.ʁe\

éplorés
\e.plɔ.ʁe\
Féminin éplorée
\e.plɔ.ʁe\
éplorées
\e.plɔ.ʁe\

éploré \e.plɔ.ʁe\ masculin

  1. Qui est tout en pleurs.
    • Il vit, non loin du grand chemin, une femme éplorée qui appelait le Ciel et la Terre à son secours, et un homme furieux qui la suivait […] Cet homme l’accablait de coups et de reproches. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, 1748)
    • Les deux chevaliers s’inclinèrent profondément devant la mère éplorée, et se retirèrent avec leur guide. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éploré éplorés
\e.plɔ.ʁe\

éploré \e.plɔ.ʁe\ masculin (pour une femme on dit : éplorée)

  1. Personne en pleurs.
    • Quand on dit à un éploré d’allumer le feu, si sa salive ne l’éteint pas, ses larmes l’éteindront. — (Charles Bailleul, Sagesse bambara: proverbes et sentences, 2005)
    • Ça hoquetait tous azimuts avec cocktail de chouinade et reniflettes entrecoupé de tentatives désespérées pour s'exprimer. Comme de juste l'infirmière en chef Jasounette réconfortait l’éplorée. — (Louise Rennison, Le journal intime de Georgia Nicolson, t.4 : A plus Choupi-Trognon, Gallimard Jeunesse, 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe éplorer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
éploré

éploré \e.plɔ.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de éplorer.

Références[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]