éponyme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Attesté en 1755. Emprunt au grec ancien ἐπώνυμος (« qui donne son nom à »)[1], composé de ἐπί (« sur ») et de ὄνυμα (« nom »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éponyme éponymes
/e.pɔ.nim/

éponyme /e.pɔ.nim/ masculin

  1. (Antiquité grecque) Celui des neuf archontes qui, à Athènes, donnait son nom à l’année.
  2. (Antiquité romaine) Chacun des deux consuls qui donnèrent leur nom à l’année.
  3. (Linguistique) Personne dont le nom propre est devenu un nom commun.
  4. (Musique) Auteur qui donne son nom à une œuvre. (Office québécois de la langue française)
  5. (Musique) Chanson dont est tiré le titre de l'album. (Office québécois de la langue française)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
éponyme éponymes
/e.pɔ.nim/

éponyme /e.pɔ.nim/ masculin et féminin identiques

  1. Se disait des dieux, des héros, dont une ville, une tribu portait le nom.
    • Les héros éponymes des dix tribus d’Athènes.
    • Athéna a été la déesse éponyme d'Athènes.
  2. Qui donne son nom à quelque chose ou, plus rarement, à quelqu'un.
  3. (Linguistique) Se dit de celui, de celle, de ce, qui a donné son nom au titre d’une œuvre.
    • Archonte éponyme.
    • L’ouvrage éponyme consacré à l’exposition « Tous les savoirs du monde : Encyclopédies et bibliothèques, de Sumer au XXIe siècle ». ([1])
    • Candide, héros éponyme du conte philosophique Candide de Voltaire.
  4. (Littérature) (Anglicisme) (eponymous) Se dit d’une œuvre dont le titre provient du nom de l’auteur ou d’un des personnages.
    • La vie du tsar Boris Godounov a inspiré la pièce éponyme de Pouchkine (1825), l'opéra éponyme de Moussorgski (1869)... (Jean-Paul Labourdette, Dominique Auzias, Petit Futé : Russie, 2011)
  5. (Par extension de l’anglicisme) (Néologisme) Se dit de quelque chose qui tire son nom d’autre chose.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (éponyme)