érable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français airable, du gallo-roman acerabulus (attesté dans les gloses), composé du latin acer (« érable ») et du gaulois *abalo (« sorbier, pomme »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
érable érables
\e.ʁa.bl(ə)\
Feuilles d’érable sycomore.
Un disamare d’érable champètre.
La feuille d’érable est un symbole du Canada.
Un érable à sucre.

érable \e.ʁa.bl(ə)\ masculin

  1. (Botanique) Genre d’arbre qui croît naturellement dans les régions tempérées à feuilles opposées, pétiolées et palmatilobées, généralement simples, dont le fruit est une disamare formée de 2 samares réunies à la base, et dont plusieurs espèces fournissent une liqueur qui peut être convertie en sucre par évaporation.
    • Les papillons de nuit (hétérocères) suivants (classés par famille) se nourrissent d’érables :
      - pudibonde, orgyie pudibonde, Calliteara pudibunda (Lymantriidae),
      - anisote de l’érable, papillon rose et jaune, Dryocampa rubicunda,
      - polyphème d’Amérique, Antheraea polyphemus,
      - saturnie cécropia, Hyalophora cecropia (Saturniidae).
    • Othon sortit aussitôt de l’église, […], acheta un arc du meilleur bois d’érable qu’il put trouver, choisit une trousse garnie de ses douze flèches, […]. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • J’écris ces lignes dans la cabine du Firecrest. Le teck et le bois d’érable brillent. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La grille de bois s’ouvre sur une allée bordée d’érables. (L’actualité, 1er août 2004)
    • Ifs, érables, hêtres et lierre contribuent aujourd’hui encore à préserver la fraîcheur de ce lieu ombragé, propice au repos et à la contemplation, l’extrémité du belvédère offrant une vue spectaculaire sur le lac et, à l’horizon, sur le Parlement européen. (Le Point, 20 octobre 2005)
  2. Bois tiré de cet arbre.
    • L'érable sert à la fabrication d'avirons et de mécanismes pour les moulins à eau ou à vent. On l'utilise aussi pour faire du charbon de bois. (Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 1, « Des origines à 1791 », 2013, p. 331.)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

(exemples)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]