Aller au contenu

étancher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
De l'ancien français estanchier, du roman *stancare[1].→ voir étanche et -er.

étancher \e.tɑ̃.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arrêter un liquide qui s’écoule.
    • Gillonne, avec un linge imbibé d’eau fraîche, étancha le sang qui s’échappait de l’épaule et de la poitrine du jeune homme, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre X)
    • — Laissez, dit-elle au bout d’un moment. Vous ne savez pas étancher. Donnez-moi la serpillière. Ensuite, vous la tordrez, si vous voulez, avec vos grandes mains. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 204)
    • En creusant les fondations, ils trouvèrent un courant d’eau qu’ils ne purent étancher.
    • (Sens figuré)Étancher les larmes.
  2. Rendre étanche.
  3. (Par extension) Apaiser, en parlant de la soif.
    • (Sens figuré)Étancher sa soif de connaissance.
    • Fergusson mit de côté un gallon destiné à étancher la soif ardente qu’une chaleur de quatre-vingt-dix degrés rendait intolérable. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Nombre de parents se laissent berner par des intrus dissimulés dans les méninges de leurs enfants et à leur insu des gamins sont élevés tantôt par un couple tantôt par un autre pour satisfaire la soif générale de parentalité que beaucoup n'ont pas assez grande pour éprouver le besoin de l'étancher à longueur d'année. — (Régis Jauffret, Cannibales, éd. du Seuil, 2016, page 113)

Prononciation

[modifier le wikicode]


Modifier la liste d’anagrammes

Références

[modifier le wikicode]