éteuf

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du vieux-francique stôt (« balle »), en ancien français esteur[1], esteuf ; apparenté[2] au néerlandais stoet ; Littré[3] renvoie à étoffe : « ainsi dit à cause qu'elle est fait d'étoffe, garni d'étoffe ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
éteuf éteufs
\e.tø\

éteuf \e.tø\ masculin

  1. (Désuet) (Jeu de paume) Petite balle dont on se servait pour jouer à la longue paume.
    • Renvoyer l'éteuf, renvoyer la baller, repousser une injure, une raillerie.
    • Courir après son éteuf, se donner beaucoup de peine.

Variantes[modifier]

Références[modifier]

  1. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage (esteur)
  2. « éteuf », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. « éteuf », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage