étiquet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir étiquette.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
étiquet étiquets
\e.ti.kɛ\

étiquet \e.ti.kɛ\ masculin

  1. (Archaïsme) Étiquette.
    • Guyton a su tirer parti de cette propriété, pour graver des étiquets sur des flacons , sur-tout sur ceux dans lesquels on met des acides, dont les étiquets en papier sont toujours brûlés. — (Edme Jean Baptiste Bouillon-Lagrange, Manuel d'un cours de chimie , vol.1, an VII, p.154,)
  2. (Histoire) (Droit) Billet de témoignage écrit.
    • En fait de Preuve par Témoins, on désignera par étiquets les articles des écrits , sur lesquels Parties entendent produire témoins , avec quelque éclaircissement, ou extension des circonstances de dépendances d'iceux articles, […]. — (Dominique François Sohet, Instituts de droit ou sommaire de jurisprudence canonique, civile, féodale et criminelle, Bouillon, A. Foissy, 1772, p.85)

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
étiquet étiquets
\e.ti.kɛ\

étiquet \e.ti.kɛ\ masculin

  1. (Désuet) Levier des anciens pressoirs à vis.
    • C'est un fort portique dont la poutre faîtière reçoit une vis que l'on fait tourner à la main, au moyen de leviers appelés «étiquets». Ce système fut en honneur dans les pays rhénans depuis le XVe siècle, puis en Champagne. — (Paul Anex, Arts et métiers du vin, Éditions Cabedita, 1994, p.50)
    • Moins le vin restera dans le marc, meilleur il sera. Il ne faut pas plus de deux ou trois heures pour le double marc , au lieu que, dans les pressoirs à étiquets et dans les autres , il faut dix-huit à vingt heures pour leur donner une pression suffisante, — (Cours complet d'agriculture ou Nouveau dictionnaire d'agriculture, vol.16, Paris, Pourrat frères, 1838, p.206)

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.