évangélique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin evangelicus, lui-même emprunté au grec ancien εὐαγγελικός, euangelikós.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
évangélique évangéliques
\e.vɑ̃.ʒe.lik\
Église réformée évangélique de Château-Thierry.

évangélique \e.vɑ̃.ʒe.lik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui est de l’évangile ; qui est selon l’évangile.
    • À bon entendeur, salut ! n’est pas seulement un précepte évangélique, c’est encore une excellente spéculation ; observez-le, on vous passera tout, jusqu’à des vices. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Je leur souhaite, comme vœu du Jour de l’An, de mener à bien leur entreprise et de ramener sur la terre l’âge évangélique. (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.45)
  2. (En particulier) Qui est adepte de la religion dite réformée, une branche proche du protestantisme.
    • Qu'un catholique romain qui n'a jamais vu que le clocher de son village, qui n'a lu que son catéchisme et son livre d’heures, reproche aux chrétiens évangéliques leur défaut d'unité, à la bonne heure ! […]. (Questions d'un vicaire et réponses d'un suffragant, p.15, Georges Bridel à Lausanne, 1845)
    • Les protestants évangéliques revendiquent le droit de dire leur foi. ( Journal La Croix, page 18, 26 janvier 2015)


Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
évangélique évangéliques
\e.vɑ̃.ʒe.lik\

évangélique \e.vɑ̃.ʒe.lik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Membre d'une église protestante.
    • Les évangéliques et les catholiques, tout en étant différant, se retrouvent sur de nombreux points, comme les questions d'éthique. La principale différence est l'autorité de la Bible, les évangéliques ont un rapport très personnel aux écritures, ils s'y réfèrent, ils la lisent régulièrement, […]. (Franck Poiraud, Les évangéliques dans la France du XXIe siècle, Edilivre/Éditions APARIS, 2007, p.210)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]