éventaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éventaire éventaires
\e.vɑ̃.tɛʁ\

éventaire \e.vɑ̃.tɛʁ\ masculin

  1. Plateau, généralement en osier, que portent devant eux les marchands de fleurs, de fruits, de légumes, de poisson, etc.
    • La borgnesse me passait mon petit éventaire de sucre d’orge au cou, et elle me plantait sur le Pont-Neuf. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Il y a des engueulades qui rougissent les yeux, bleuissent les joues, crispent les poings, arrachent les cheveux, cassent les œufs, renversent les éventaires, dépoitraillent les matrones, et me remplissent d'une joie pure. — (Jules Vallès, L'Enfant, chap. 8, Le Siècle, 1878 & Éditions Charpentier, 1879)
    • D’autres fois, il s’était présenté comme colporteur, ouvrant son éventaire et offrant des rubans de soie sur lesquels étaient inscrits des vers et des récits de vieux souvenirs. — (Hans Christian Andersen, Les feux follets sont dans la ville ! disait la sorcière des marais., traduction Étienne Avenard, in Librio 544, page 117, 2002, E.J.L.)
  2. Étalage à l’extérieur d’une boutique.
    • Son éventaire est toujours rempli de bêtes ! — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Fantôme des Ruines Rouges, 1932)
    • Un jour dans Fez, le Capitaine de Lattre s'arrête à l’éventaire d'un marchand de sucreries arabes. — (Michel Droit, De Lattre, maréchal de France, Pierre Horay, éditions de Flore, 1952, p.21)
    • Enfin Maman Jenny souleva la toile de sa boutique et vint devant l’éventaire. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • (Figuré)La boîte de Nine, c'est une matière d’éventaire où s'étalent et resplendissent tous les échantillons de notre douce et vermineuse humanité : barbots […] ; tribades aux traits durs, nymphes expertes en maquillage, mondaines en balade, tapettes aux professionnelles ondulations de hanches […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 103)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]