éventrement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de éventrer, avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éventrement éventrements
\e.vɑ̃.tʁə.mɑ̃\

éventrement \e.vɑ̃.tʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’éventrer.
    • Des tableaux enfumés et noirâtres, représentant quelque décollation ou quelque éventrement de martyr, sujets favoris des peintres espagnols, sont pendus aux murailles, la plupart sans cadres et tout plissés sur leurs châssis. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Ils dénoncent aussi les éventrements des femmes, des incendies des villages ainsi que des déplacements des populations vers d’autres villages. — (Sud-Kivu: les étudiants de Bamuguba dénoncent les massacres de Shabunda, Radio Okapi, 24 janvier 2012)
  2. (Par analogie) Action d'ouvrir une brèche.
    • L'« éventrement » d'un supertanker menace la vie d'un petit équipage, mais pollue une fraction notable de la Manche ou de la mer du Nord. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 156)
  3. (Sens figuré) Trou béant important dans un édifice, un bâtiment.
    • Personne, aujourd'hui, n'est plus en état de comprendre que l'éventrement, l'incendie, la grillade, la canonnade, la fusillade et la mitraillade sont les suites nécessaires et prosodiques de la rigolade. — (Léon Bloy, Journal, 1903)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]