évoquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin evocare : du préfixe e- (ex-) et de vocare (« appeler »), de vox (« voix »).

Verbe [modifier]

évoquer \e.vɔ.ke\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Appeler, faire venir, faire apparaître, en parlant surtout des âmes, des esprits.
    • Les nécromanciens prétendaient évoquer les âmes des morts, les esprits, les démons.
  2. (Figuré) Faire une simple apostrophe oratoire, une prosopopée.
    • Existe-t-il un type de preuves incontournables qu’il suffirait d’évoquer pour persuader de la justesse de sa position ses opposants les plus tenaces ? (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, n° 67, p.5, automne 2008)
    • Dans le Criton, Socrate évoque l’image des Lois.
  3. (Figuré) Remettre en mémoire ; rappeler une chose susceptible d'être oubliée.
    • Plus tard, lorsqu'il m'arriva d’être reporter dans un journal, on m'envoya visiter à la Toussaint les cimetières de Paris afin d’évoquer dans un style décent la douleur des familles […]. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • M'autorisez-vous, maintenant, s'informa-t-il, en affectant une rondeur pleine de suffisance, à évoquer l'atmosphère du crime ? (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  4. (Droit) Attirer à soi, sur la base d’une décision d'une juridiction supérieure, la connaissance d’une affaire.
    • La Cour évoqua le fond de l’affaire et y fit droit.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]