Κένταυρος

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : κένταυρος

Grec ancien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de κεντέω, kentéô (« piquer »)[1], soit par le langage de la tauromachie (notre picador moderne), soit par celui de l’élevage, et synonyme de κέντωρ, kéntôr (« piqueur »). La seconde partie du mot ayant été rapprochée de ταῦρος, taûros (« taureau ») d’où la dérivation mythologique de « animal mi-homme mi-taureau ». Étant donné les composés ἱπποκένταυρος (« piqueur de/à cheval », plus tard, « mi-homme, mi-cheval ») et ἰχθυοκένταυρος (« pêcheur au harpon », plus tard « mi-homme, mi-poisson »), mots où tauros n’a rien à faire, on rejettera cette composition fantaisiste et mythologique.
Pokorny[2] rapproche la première partie du mot au latin Catu-riges (« roi du combat »), la seconde partie du mot étant similaire à celle de Isaurus (« habitant de l’Isaurie ») ou, pour revenir à notre sens de « piqueur de taureau », urus (« auroch, ure »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Centaure, statuette du septième siècle avant notre ère.

Κένταυρος, Kéntauros \Prononciation ?\ masculin

  1. Centaure, sauvage Thessalien vivant entre Pelion et Ossa, — (Iliade, 11.832, Odyssée, 21.295), chassé de là par les Lapithes.
    1. Sauvage, brigand.
    2. (De par la bestialité qui leur est attribuée) Pédéraste, fouteur.
    3. (Sens étymologique de « piqueur » ?) Pénis.
  2. (Mythologie) (Chez Pindare et par la suite) Centaure, animal mi-homme mi-taureau.
    • (Proverbial) οὐ παρὰ Κενταύροισι, on nest pas chez les Centaures, on ne vit pas dans un monde de fantaisie.
  3. (Astronomie) Constellation du Centaure.

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Henry George Liddell, Robert ScottAn Intermediate Greek-English Lexicon, 1889 → consulter cet ouvrage
  2. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage