-enc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’occitan -enc ou du catalan -enc.
Dans l’aire dialectale de l’occitan où c est devenu ch devant a le suffixe est -enche au féminin.

Suffixe [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin -enc
\ɛ̃k\

-encs
\ɛ̃k\
Féminin -enque
ou -encque
\ɛ̃k\
-enques
ou -encques
\ɛ̃k\
Singulier Pluriel
Masculin -enc
\ɛ̃k\

-encs
\ɛ̃k\
Féminin -enche
\ɛ̃ʃ\
-enches
\ɛ̃ʃ\

-enc \ɛ̃k\

  1. Suffixe formateur de gentilés, d’adjectifs en rapport avec les gentilés, de noms communs, de toponymes.

Dérivés[modifier le wikicode]

Gentilés et adjectifs en rapport :

Pour les noms communs du genre féminin en -enque :

  • voir à l’entrée « -enque »

Pour les toponymes du genre féminin en -enque :

  • voir à l’entrée « -enque »

Traductions[modifier le wikicode]

Catalan[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Suffixe [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin -enc
\ˈɛŋk\
-encs
\ˈɛŋks\
Féminin -enca
\ˈɛŋkə\
-enques
\ˈɛŋkəs\

-enc [ˈɛŋk], [ˈeŋk]

  1. Suffixe permettant de former des adjectifs et des gentilés.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Occitan[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Pour J. Astor ce suffixe vient « de -inco prélatin croisé avec -ing germanique »[1].

Suffixe [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin -enc
\ˈeŋk\
-encs
\ˈeŋt͡s\
Féminin -enca
\ˈeŋko̞\
-encas
\ˈeŋko̞s\

-enc [ˈɛ̃ŋk] ou [ˈɛ̃ŋ]

  1. Suffixe permettant de former des adjectifs et des gentilés.

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jacques Astor, Dictionnaire des noms de familles et noms de lieux du Midi de la France, préface de Pierre-Henri Billy, Éditions du Beffroi, 2002, 1293 pages, ISBN 2-908123-59-2 , page 59 sub verbo « -enc, -enca, -encha ».