Achéloüs

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Achelous

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin Achelous.

Nom propre [modifier le wikicode]

Achéloüs \Prononciation ?\ masculin

  1. (Géographie) Fleuve séparant l’Étolie de l’Acarnanie.
    • Achéloüs. s. m. Fleuve célèbre dans l’Antiquité. Il a sa source dans le mont Pinde, en Thessalie. Il séparoit l’Acarnanie de l’Étolie, & déchargeoit ses eaux dans le Sinus Maliacus, aujourd’hui golfe de Ziton. — (« ACHÉLOUS », dans [Jésuites de] Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1704-1771 → consulter cet ouvrage)
  2. Dieu-fleuve de ce cours d’eau.
    • Téthys donna à l’Océan des Fleuves au cours sinueux, le Nil, l’Alphée, l’Éridan aux gouffres profonds, le Strymon, le Méandre, l’Ister aux belles eaux, le Phase, le Rhésus, l’Achéloüs aux flots argentés, le Nessus, le Rhodius, l’Haliacmon, l’Heptapore, le Granique, l’Ésépus, le divin Simoïs, le Pénée, l’Hermus, le Caïque aux ondes gracieuses, le large Sangarius, le Ladon, le Parthénius, l’Événus, l’Ardesque et le divin Scamandre.

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Joseph Odolant-Desnos, Mythologie pittoresque, 1839