Acis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : aĉis

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin Acis.

Nom propre [modifier le wikicode]

Acis et Galatée

Acis \Prononciation ?\ masculin

  1. Berger de Sicile dans la mythologie, dont le sang a été transformé en fleuve.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Joseph Odolant-Desnos, Mythologie pittoresque, 1839

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien Ἄκις, Ákis.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Acis
Vocatif Acis
Accusatif Acidem
Génitif Acidis
Datif Acidī
Ablatif Acidĕ

Acis \Prononciation ?\ masculin Note : l’accusatif fait aussi Acin, le vocatif Aci.

  1. (Géographie) Fleuve de Sicile.
    • forsitan illa dies erroris summa fuisset,
      si non turbassent signa reperta sues.
      iamque Leontinos Amenanaque flumina cursu
      praeterit et ripas, herbifer Aci, tuas:
      praeterit et Cyanen et fontes lenis Anapi
      et te, verticibus non adeunde Gela.
      — (Ovide, Les Fastes)
      Déjà, dans sa course, elle a laissé derrière elle Leontini et le fleuve Aménanus, et les bords fleuris de l'Acis ; elle a dépassé la Cyanè et les eaux du tranquille Anapus, et le Géla aux tourbillons terribles pour quiconque oserait les braver. — (traduction)
  2. Acis, berger aimé de Galatée.
    • Acis erat Fauno nymphaque Symaethide cretus
      magna quidem patrisque sui matrisque voluptas,
      nostra tamen maior; nam me sibi iunxerat uni.
      pulcher et octonis iterum natalibus actis
      signarat teneras dubia lanugine malas.
      hunc ego, me Cyclops nulla cum fine petebat.
      nec, si quaesieris, odium Cyclopis amorne
      Acidis in nobis fuerit praesentior, edam:
      par utrumque fuit. pro! quanta potentia regni
      est, Venus alma, tui!
      — (Ovide, Les Métamorphoses)
      Acis était le fils de Faune et de la nymphe Symæthis : il faisait le bonheur de son père, de sa mère, et le mien surtout, car je l’aimais : il était beau, il avait seize ans, et un léger duvet dessinait les doux contours de ses joues. Je l’aimais, et le Cyclope me poursuivait de son amour. Si tu me demandes quelle était dans mon âme la passion la plus vive, de ma haine pour le Cyclope, ou de ma tendresse pour Acis, je crois qu’elles étaient égales. Ô Vénus, que ta puissance est grande ! — (traduction)
  3. (Géographie) L’une des Cyclades.

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]