Adramytteum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien Ἀδραμύττειον, Adramútteion.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Adramytteum
Vocatif Adramytteum
Accusatif Adramytteum
Génitif Adramytteī
Datif Adramytteō
Ablatif Adramytteō

Adramytteum \Prononciation ?\ neutre

  1. (Géographie) Ville maritime de Mysie située non loin du mont Ida.
    • rursus in litore Antandros, Edonis prius vocata, dein Cimmeris, Assos, eadem apollonia — fuit et Palamedium oppidum —, promunturium Lectum disterminans Aeolida et Troada. fuit et Polymedia civitas, Chrysa et Larisa alia. Zminthium templum durat. intus Colone intercidit. deportant Adramytteum negotia Apollonitae a Rhyndaco amne, Eresi, Miletopolitae, Poemaneni, Macedones Asculacae, Polichnaei, Pionitae, Cilices Mandacandeni, Mysi Abretteni et Hellespontii appellati et alii ignobiles. — (Pline l'Ancien, Naturalis Historia, V)
      puis encore sur la côte, Antandros, appelée auparavant Édonis, puis Cimmeris, et Assos, appelée aussi Apollonie; Palamedium, qui n'existe plus; le promontoire Lecton, qui sépare l'Éolide et la Troade; Polymédie, et une autre Chrysa, et une autre Larissa, trois villes qui n'existent plus; le temple Sminthée, qui dure encore; dans l'intérieur, Colone, qui a péri. Au ressort d'Adramytteos sont portées les affaires des Apolloniates, dits du fleuve Rhindacus, des Eréziens, des Milétopolites, des Poemanéniens, des Macédoniens (26), des Aschilaques, des Polichnéens. des Pionites, des Ciliciens Mandacadéniens; en Mysie, des Abrettins, de ceux qu'on nomme Hellespontiens, et d'autres sans renom. — (traduction)

Variantes[modifier le wikicode]

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]