Aethusa

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir le latin Aethusa, ainsi dite en raison de ses vertus corrosives.

Nom scientifique [modifier le wikicode]

Aethusa

  1. (Botanique) petite ciguë.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien αἴθουσα, aithousa dérivé de αἴθω, aíthô (« bruler ») ; comparer avec Ustica.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Aethusă
Vocatif Aethusă
Accusatif Aethusăm
Génitif Aethusae
Datif Aethusae
Ablatif Aethusā

Aethusa \Prononciation ?\ féminin

  1. (Géographie) Linosa.
    • Insulae in Africam versae Gaulos, Melita a Camarina LXXXVII, a Lilybaeo CXIII, Cossyra, Hieronnesos, Caene, Galata, Lopadusa, Aethusa, quam alii Aegusam scripserunt, Bucinna et a Solunte LXXV Osteodes contraque Paropinos Ustica. citra vero Siciliam ex adverso Metauri amnis XXV ferme p. ab Italia septem Aeoliae appellatae, eaedem Liparaeorum, Hephaestiades a Graecis, a nostris Volcaniae, Aeoliae, quod Aeolus Iliacis temporibus ibi regnavit. — (Pline le Jeune, Naturalis Historia, III)
      Il y a des îles tournées du côté de l'Afrique : Gaulos, Malte, éloignées de Camérine de 84.000 pas, de Lilybée de 113.000 ; Cosyra, Hieronesos, Caene, Galata, Lopadusa, Aethusa, que d'autres écrivent Aegusa ; Bucibba, Ostéodes, éloignée de Solunte de 80.000 pas, et Ustica en face des Paropins : en deçà de la Sicile, vis-à-vis le fleuve Métaure, à 25.000 pas environ de l'Italie, les sept îles Éoliennes, appelés aussi Liparéennes, Hephestiades par les Grecs, Vulcaniennes par les Latins. Elles doivent leur nom à Eole, qui y régnait au temps de la guerre de Troie.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Aethusa sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]