Annexe:Abréviations chrétiennes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abréviations chrétiennes les plus fréquentes, avec leur signification.

A[modifier le wikicode]

  • AMDG : Ad Majorem Dei Gloriam (pour une plus grande gloire de Dieu). C'est la devise des jésuites.
  • AVM : Ave virgo Maria

B[modifier le wikicode]

C[modifier le wikicode]

  • C.A.R. : formule désignant l'Eglise catholique (Catholique Apostolique et Romaine), dans les anciens registres paroissiaux et les contrats des notaires.
  • CSPB : Crux Sancti Patris Benedicti (croix du père saint Benoît).
  • CSSML : Crux Sacra Sit Mihi Lux (que la sainte Croix soit ma lumière).

D[modifier le wikicode]

  • DOM : Deo Optimo Maximo (à Dieu, très bon, très grand). On trouve fréquemment cette inscription sur les sépultures. On remarquera qu'elle reprend la formule latine Jovi optimo maximo

I[modifier le wikicode]

Saint Dominique et le Christ crucifié par Fra Angelico
  • IHS : C'est le trigramme de Jésus; ce sont les trois premières lettres grecques du nom de Jésus.
  • ICHTUS : ce mot grec, qui signifie poisson, est formé des initiales des cinq mots: Iesous Christos Theou Uios Soter qui signifie Jésus-Christ fils de Dieu Sauveur. C'est pourquoi les premiers chrétiens ont utilisé le poisson pour symboliser le Christ.
  • INRI : Cette inscription a été clouée sur la croix du supplice de Jésus pour indiquer le motif de sa condamnation. Elle est formée des premières lettres des mots latins: Iesus Nazareus Rex Iudaeorum: Jésus le Nazaréen Roi des Juifs. (Matthieu, ch.27, v.37). Cette inscription figurait en hébreu et en grec.

J[modifier le wikicode]

M[modifier le wikicode]

  • Mgr : Cette abréviation du mot monseigneur précède le nom d'un évêque ou d'un prélat.
  • MA : Mater Amabilis, mère aimante, s'adresse à la Sainte Vierge Marie.

N[modifier le wikicode]

  • NDSMD : Nunquam Draco Sit Mihi Dux (que le dragon ne soit pas mon guide).
  • NP : Notre Père, la principale prière des chrétiens[1] ;
  • NS : abréviation pour "Notre Seigneur"
  • NSJC : abréviation pour "Notre Seigneur Jésus-Christ"

O[modifier le wikicode]

P[modifier le wikicode]

R[modifier le wikicode]

  • RIP : du latin Resquiescat In Pace (qu'il repose en paix). Abréviation gravée sur des stèles funéraires ou imprimées dans des faire-part de décès.
  • RM : Révérende Mère.
  • RP : Révérend Père.

S[modifier le wikicode]

  • SJ : Société de Jésus. Suit la signature d'un jésuite.
  • SS : Sa Sainteté. Cette abréviation précède le nom d'un pape.

X[modifier le wikicode]

  • XP : Ces deux lettres grecques (khi et rho) sont très souvent représentées entrelacées et stylisées. Elles forment alors un ensemble qui est devenu l'un des symboles les plus répandus dans l'art chrétien : le chrisme. Le chrisme, qui servait déjà de signe de reconnaissance aux premiers chrétiens, fut adopté par l'empereur Constantin pour figurer sur son labarum (étendard).

Y[modifier le wikicode]

  • YHWH : tétragramme divin

Notes et références[modifier le wikicode]

  1. La prière du « Notre Père », 11 novembre 2009. Consulté le 10 juillet 2018.