Arabe du coin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Arabe-du-coin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Arabe et coin, beaucoup d’Arabes tenant ce genre d’épicerie de proximité en France.

Locution nominale 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Arabe du coin Arabes du coin
\a.ʁab dy kwɛ̃\

Arabe du coin \a.ʁab dy kwɛ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (France) (Belgique) (Familier) Nord-Africain tenant une épicerie de quartier ouvrant tard le soir et le week-end et, par extension, tout épicier de proximité. Bien que généralement utilisée sans intention raciste, l’expression est toutefois considérée comme péjorative.
    • Pour tout le monde, je suis l’Arabe du coin. Arabe, ça veut dire ouvert la nuit et le dimanche, dans l’épicerie. — (Éric-Emmanuel Schmitt, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, 2001)
    • Il habite chez son oncle, j’explique à la Boute. C’est un arabe-du-coin, tu sais. Il tient une épicerie vers la place Édith Piaf. — (Raphaël Péaud, Kyrie rira bien le dernier, Le Manuscrit)
  2. (France) (Belgique) (Familier) (Par métonymie) L'épicerie elle-même.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Locution nominale 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Arabe du coin Arabes du coin
\a.ʁab dy kwɛ̃\

Arabe du coin \a.ʁab dy kwɛ̃\ masculin

  1. (France) (Belgique) (Familier) (Par synecdoque) Épicerie de quartier, peu importe son tenancier.
    • Pas un Arabe du coin, ni un Euromarché. Auteuil, Neuilly, Passy, Tel est notre ghetto. — (Les Inconnus, Auteuil, Neuilly, Passy, 1991)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

Les traductions sont approximatives en raison des différences socio-économiques : en Allemagne, ce sont généralement les Tankstellen (stations-essence) qui jouent le rôle de commerces de proximité ouverts tard le soir ; dans d’autres pays (Espagne, Portugal, États-Unis, Japon) ce sont de mini-supérettes ouvertes toute la nuit, les convenience shops, convenience stores ou combinis. L’origine ethnique des épiciers varie également : Paki au Royaume-Uni (Pakistanais ou Indien), Türke an der Ecke en Allemagne (Turc), chino de la esquina en Espagne (Asiatique), etc.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]