Béarnais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Bearnais, béarnais

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1569) Béarnois. De Béarn avec le suffixe -ais.
(Québec) (1980) [1]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
Béarnais
\be.aʁ.nɛ\

Béarnais \be.aʁ.nɛ\ masculin (pour une femme, on dit : Béarnaise) singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Habitant du Béarn.
    • Béarnais, du Béarn, anc. prov. « Le Béarnais a l’esprit de conduite plus subtil encore que tous les autres Gascons. » (Le Béarnais, par Old Nick [Paul-Émile Daurand-Forgues].) — (Lucien Merlet, « Dictionnaire des noms donnés aux habitants des diverses localités de la France » (suite), Mélusine, (no. 7, première année), Librairie mythologique de Viaut, Paris, 5 avril 1877, p. 164)
  2. (Géographie) (Québec) Habitant de Béarn, municipalité québécoise [1].

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot est un gentilé. Un gentilé désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Traductions[modifier le wikicode]

Nom propre [modifier le wikicode]

Béarnais \be.aʁ.nɛ\ (Indénombrable) masculin

  1. (France) (Familier) Surnom donné au roi de France Henri IV.
    • Le Béarnais se mit à rire; […]. La voiture ne s'arrêta pas, car il tombait une petite pluie fine, […], et on avait déjà perdu beaucoup de temps à écouter la harangue des notables de Sainte-Menehould ; mais Henri IV fit prendre les placets des verriers, et peu de jours après leur accorda de nouvelles lettres patentes. — (André Thieuret, Le secret de Gertrude, dans Le Correspondant, t. 82, Paris : chez Charles Douniol, 1870, page 236)
    • [...] lorsqu'on leur dit que celui qu'ils avaient pour chef était le fils de Henri IV, ils se pressèrent autour de lui avec des cris de joie et il fallut qu'à la lueur de deux torches il laissât voir son visage dont la ressemblance avec celui du Béarnais redoubla l'enthousiasme. — (Alexandre Dumas, Le comte de Moret (Le sphinx rouge), 1865, IV, 12)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]