Bérézina

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : bérézina

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du russe Березина, Berezina.

Nom propre [modifier le wikicode]

Bérézina \be.ʁe.zi.na\ féminin toponyme

  1. Affluent du Dniepr en Biélorussie long d’environ 613 km, qui a donné son nom à une célèbre bataille de la retraite de Russie, qui a marqué le début de la défaite de Napoléon Bonaparte.
    • En arrivant à Studzianka, petit village au-dessus de la Bérézina, nous trouvâmes des granges, des cabanes à démolir, des pommes de terre enterrées et quelques betteraves. — (Honoré de Balzac, Le Médecin de campagne, 1833, édition de 1845, chapitre deuxième)
    • Cependant on continua de marcher vers le Dnieper ; et comme on y trouva pas les Russes, on se crut presque sauvé ; mais ils étaient allés attendre les Français sur la Bérézina. — (Gessner Albéric Lehoult Courval, Histoire moderne à l'usage de la jeunesse, volume 2, 1864).
    • Le nom de la Bérézina est resté dans le vocabulaire français comme un équivalent de « déroute », ou plutôt d’hécatombe, de graves pertes subies lors d’une situation complètement désorganisée. La bataille de la Bérézina n’est pourtant pas une défaite mais au contraire une « victoire » de l’armée française. Elle échappa aux forces russes menées par Koutouzov grâce à une manœuvre habile de Napoléon et au dévouement du régiment de pontonniers néerlandais, qui réussit à construire deux ponts sur cet affluent du Dniepr. — (« Bérézina » sur Wikipédia)
  2. (Par extension) Déroute, échec cuisant, catastrophe totale.
    • C’est la Bérézina !

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]