Baraki

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : baraki, barakî

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Baraki
\Prononciation ?\

Baraki \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Commune de la wilaya d'Alger en Algérie.
    • Les premiers espaces de verdure apparaissent quelques kilomètres avant Sidi-Moussa, après le village de Baraki sur la nationale 8. J'appelle de nouveau Misiri :
      Baraki, ça me revient, c'était un lieu-dit... il n'y avait que quelques maisons de paysans.
      Aujourd'hui, Baraki est un village typique de l'Algérois, une rue principale, une enfilade de magasins et, de chaque côté de la route, une rangée d'eucalyptus, les troncs badigeonnés de chaux à mi-hauteur.
      — (Jean-Charles Deniau, La vérité sur la mort de Maurice Audin, Éditions des Équateurs, 2014, chap. 33)
    • Bentalha est une petite localité rurale située à 15 kilomètres au sud d'Alger. Elle dépend de la commune de Baraki, dans la grande banlieue de la capitale. Sa croissance est récente, fruit de l'extension mal contrôlée de l'agglomération. Beaucoup de familles ont construit sur des terrains alloués par la mairie de Baraki à ses petits fonctionnaires. — (Juliette Hanrot, La Madone de Bentalha: Histoire d'une photographie, 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Baraki Barakis
\Prononciation ?\

Baraki \Prononciation ?\

  1. (Géographie) (Vieilli) Membre d'une tribu afghane qui vivait aux alentours de Kaboul.
    • On sait combien l’ethnologie de l’Afghanistan est complexe. Dans un récent travail, le Dr H. W. Bellew a essayé de déterminer l’import de la race grecque dans la population afghane.
      En étudiant les Barakis du Caboul, M. Bellew constate que leurs traditions les distinguent nettement des Pathans, des Turcs et des Mogols; leur langue aussi constitue un dialecte particulier. M. Bellew pense que les Barakis sont les descendants des captifs grecs transportés, au VIIe siècle avant J.-C., par Darius en Bactriane.
      — (Revue des questions scientifiques, vol. 31-32, Société scientifique de Bruxelles, 1892, p. 647)
    • Or l'Angleterre soulèverait et lancerait contre lui les Berdourains, les Ghildjis, les Barakis, dont les familles, qui régnaient autrefois sur ces pays, n'attendent que des circonstances favorables et l'appui du gouvernement anglais pour tomber sur Chesy Ali, qui pourrait bien perdre son autorité et même la vie; ou elle s'emparerait du Caboul et de l'Afghanistan, s'y établirait, s'y fortifierait solidement, ce qui ne serait pas une grosse affaire ; [—]. — (Annales de l'Extrême Orient et de l'Afrique, vol. 7-8, 1885, p. 298)

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Baraki sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg