Champ-des-Navets

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

composé de champ et de navet → voir champ de navet

Désignait le cimetière d’Ivry, nommé ainsi parce qu’il est situé sur l’emplacement de champs dans lesquels jadis les paysans cultivaient des navets.[1]
Peut-être, ironiquement, par analogie avec champ d’honneur.

Nom propre [modifier le wikicode]

Invariable
Champ-des-Navets
\ʃɑ̃ de na.vɛ\

Champ-des-Navets \ʃɑ̃ de na.vɛ\ masculin

  1. (Argot) (Désuet) Carré des suppliciés du cimetière d’Ivry.
    • Nous avons donné, l’an dernier, à propos du jour des morts, quelques détails sur les tombes illustres de nos principaux cimetières. Nous trouvons, cette année, dans l’Événement, à l’occasion du même anniversaire, une note bien curieuse relative au cimetière spécial où sont portés les corps des suppliciés, et qu’on appelle le Champ des Navets. — (Georges D’Heylli, Gazette anecdotique: littéraire, artistique et bibliographique, n° 21 du 15 novembre 1877, page 282)
    • Les morts trouvés sur la voie publique ont été portés dans les différents cimetières de Paris ; les hôpitaux ont envoyé au cimetière d’Ivry les morts par suite de blessures ; les morts déposés à la Morgue ont été transférés au Champ-des-Navets. Ces inhumations, que l’on appelle inhumations sans mandat, ont été opérées par les soins de l’inspection générale des cimetières, sauf ce qui concerne la Morgue. — (Maxime Du Camp, Les convulsions de Paris, vol. 2, Librairie Hachette, 1878, page 423)
    • C’est-il vrai que quand vos parents sont venus à Paris, pour s’égayer, vous les avez conduit à la Morgue et au Champ-des-Navets ? — (Jules Vallès, L’insurgé, 1886)
  2. (Argot) (Désuet) Salle de bal parisienne du milieu du XIXe siècle.
    • Ensuite tu me conduis à ce bal délicieux et si distingué qu’on appelle le Champ-des-Navets. — (Deux veuves pour rire, vaudeville en un acte par M. Antoine de Nantes, scène 4 , Paris : chez Michel Levy frères, 1856, page 9)
    • La salle Barthélemy, raconte plus tard le même auteur, s’appelait autrefois Champ-des-Navets. Ce nom lui avait été donné probablement parce que l’endroit choisi par l’entrepreneur du bal pour faire danser les jeunes gens du quartier du Temple était un terrain inculte, sablonneux, où rien autre ne pouvait pousser que de mauvaises herbes et des navets. On valsait là-dessus comme sur un parquet, avec le même entrain et la même gaieté, les jours où il faisait beau;[…]. — (Gaston Vuillier, La danse, Hachette et Cie, 1898, p. 267)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Champ de navet sur www.russki-mat.net