Discussion:bougnoule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Il semble que "bougnoule" vienne de l'insulte parisienne anti-auvergnats. A Paris, Bretons et Auvergnats étaient, il y a longtemps, les cibles de quolibets, insultes... Les Auvergnats ou Bougnats étaient perçus péjorativement. "Bougnat", pour dénigrer quelqu'un, aurait donné Bougnoule. On dit que les Allemands (occupants en 40/45) en France auraient aussi utilisé "Bougnoule" pour les Français. [???]. Ce mot aurait fini par désigner les nord-africains et en particulier les Algériens. Comme les Italiens "ritals, macaroni". Ceci oubliait soigneusement que l'Italie était aussi Rome, le Vatican, la Renaissance, Vinci, Saint-François d'Assise, les savants, un génie de l'esthétique et un football extrêmement compétitif qui a fait bien des jaloux (accusés par certains d'avoir gagné en trichant), ce que certains ont pu penser n'être pas totalement faux. L'histoire du mot "Bougnoule" vient de l'époque de la guerre d'Algérie. Les soldats français qui combattaient en Algérie avaient de temps en temps des permissions. Ils rentraient donc "au pays" dans leurs familles. La France à l'époque était très "rurale", et les soldats étaient souvent issus de familles d'agriculteurs qui avaient encore pour beaucoup d'entre eux le statut de "bouilleur de crus" artisanal, puisque n'existaient pas les industries que nous connaissons maintenant. Quand le "petit" rentrait en permission, il était fêté comme il se doit dans sa famille et, bien sûr, le patriarche sortait sa meilleure bouteille d'alcool,fabriqué par ses soins. Il disait toujours évidemment que son alcool, sa "gnôle", était la meilleure. En tous les cas elle était bonne puisqu' ,en plus, elle venait de la famille. Lorsqu'il fallait rejoindre les contingents en Algérie chacun repartait avec au moins une gourde sinon des provisions de gnôle. Immanquablement, l'amitié aidant, il apparut un mot souvent lancé entre camarades : "tiens, bois donc un coup de cette "bonne gnôle" !" - si bien que lorsque les autochtones demandaient à leurs camarades d'origine française un peu d'alcool pour partir au combat, ils demandaient à boire un coup de la "boune gnoule", ceci dit avec l'accent local. Le mot est resté entre camarades et, de fil en aiguille, on à[a?] commencé à interpeller les copains locaux qui aimaient boire un coup des "Boun-gnoules" pour imiter leur accent d'une façon un peu cynique... Ce mot a dérivé jusqu'à nous, signifiant maintenant une catégorie de gens d'origine immigrée arabe, et, plus généralement, tous les immigrés d'origine pan-africaine. Et le mot est devenu péjoratif et même d'expression à connotation "raciste". Voilà ce qui m'a été raconté par des personnes ayant fait leur service militaire pendant la guerre d'Algérie. François F. - Paris/Saintes (17)Lola1. Merci pour cette contribution (renaudjba). Jusqu'en 1960 le terme "bougnoule" venu du wolof ("chose noire"), a AUSSI été utilisé à l'encontre des Bretons de Basse-Bretagne ne parlant pas français et qui arrivaient dans le quartier Montparnasse (in "Dictionnaire de l'argot de la langue française", Larousse). Je suis complètement d'accord sur le rapport de parenté entre les mots gnôle / gnoul. Mais je propose une explication plus satisfaisante pour le mot Bou. C'est un préfixe qui revient très souvent dans les noms de famille en Algérie (Boumedienne, Bouteflika, Boudjemaa...) et qui serait un peu l'équivalent du préfixe "Du" dans des patronymes français tels que dans Duval, Dupont, Dulac, quoique plus centré sur une appartenance familiale ou clanique (bou ya signifie mon père). En Algérie on utilise souvent ce préfixe en dérision, associé à un sobriquet : Bou bagra, "le père la vache" par exemple pour se moquer de quelqu'un aux allures de paysan. Bou Gnôle, (prononcer bou gnoule), signifierait ainsi "le père la gnôle", (on dirait en français "Le père bouteille"). D'où la connotation extrêmement péjorative aux yeux de tous puisque le terme était utilisé avec mépris par des musulmans lorsqu'ils s'adressaient à d'autres musulmans qu'ils traitaient d'ivrognes et par extension de bons à rien. Le mot a été facilement récupéré par les Français qui avaient compris qu'il s'agissait d'une insulte marquant le mépris, servant à rabaisser l'autre. L'exemple cité dans l'étymologie proposée est mal traduit puisque "Fas wu ñul" est un pluriel signifiant "des chevaux noirs". Le mot de liaison bu (singulier) ou wu (pluriel) ne peut être utilisé[e] que pour associer un nom avec un qualificatif et reste indissociable du nom. Autrement dit "bu ñul" employé isolément n'a aucun sens puisque "ne bu" ne se réfère à rien. Pour qui parle un peu le wolof, le terme "... bu ñul" signifie "... qui est noir" uniquement en parlant des choses. Ainsi, en wolof, employer le mot "bu ñul" pour désigner quelqu'un serait totalement impropre. Le véritable terme est "nit ñul" si on veut désigner un homme noir. Pour finir de vous convaincre, si l'on accréditait l'étymologie sénégalaise, il conviendrait de dire les wugnoules et non pas les bougnoules. Le mot bougnoule a toujours été employé pour désigner des nord-africains et jamais des Noirs. C'est en entendant un vieil algérien en traiter un autre de bougnoule au prétexte qu'il était alcoolique que je me suis posé la question de l'éthylologie du mot bougnoule. Pour en terminer, je ne vois pas bien un Sénégalais en traiter un autre de "noir" pour l'insulter ! Reginald G. - Montreuil. Merci, et respect; renaudjba.

Dans le livre d'Amin Maalouf "Léon l'Africain" (Livre de poche 6359) il y a un passage (page 43) où il est question d'un prédicateur qui, dans les dernières années du règle de Boabdil, brûle des bibliothèques qu'il juge licencieuses. Je cite ce passage : -"Les livres brûlés ce jour-là en public, appartenaient (...) à un autre médecin, l'un des adversaires les plus acharnés d'Astaghfirullah. Il s'appelait Abou Amr, mais ses amis avaient déformé le nom du cheick en Abou-Kahmr, "le Père Alcool" -". Dans le contexte, Astaghfirullah (j'implore le pardon de Dieu) est un surnom donné à un intégriste. Quand au mot Khamr, il désigne les boissons alcoolisées. Abou et Bou signifient la même chose, "le père" le second étant un diminutif du premier. Cela vient conforter ma thèse (les écrits de Amin Maalouf sont plutôt bien documentés) : de Abou Khamr à Bou Gnoule, le lien me paraît évident. Reginald GROUX -Montreuil. Merci, et respect; renaudjba.

Sommes-nous sûr que "bougnoule" désigne expressément celui qui fait les corvées ? KemenAran

J'ai préféré enlever cette mention, effectivement, cela m'est complètement inconnu. JR disc 17 mai 2006 à 14:32 (UTC)

Bonjour,

Je vous propose cette étymologie que mon grand père (qui a fait la grande Guerre) a confié à ma mère. Les arabes enrôlés dans nos tranchées n'étaient pas fiers des français qui montaient à l'assaut en s’étant envoyé un coup, ou plusieurs de bonne gnôle pour vaincre leur peur ils y montaient des fois en titubant, et les arabes se moquaient de ces soldats ivres en les désignant entre eux sous le sobriquet "Abou Gnôle". Cette plaisanterie étant réservée aux arabophones, et les français ne la comprenant pas ils l'ont retourné[e] contre les soldats arabes avec "Bougnoule, toi-même !"

Voici la vraie origine du mot bougnoule. Du temps des guerres de tranchées les français au sens latin du terme ! Abusants souvent de la bonne gnôle .Faisaient régulièrement les moqueries de leur alliés arabes qui les qualifiaient de Abou la gnôle : buveurs de gnôle .Et ironie de l'histoire les allemands les entendant utiliser le terme en permanence en faisaient autant dans leur langues en les qualifiants de : de la gnôle qui se dit en allemand bou la gnôle. A noter la particule bou en allemand est exactement la même en arabe ;)

"Bougnoule" en allemand...[modifier le wikicode]

L'histoire de bougnoule en allemand me semble pour le moins douteuse... Je ne connais pas du tout ce mot, censé désigner un insecte selon le texte...

D'ailleurs, le "gn" n'est pas du tout un son Allemand, que je ne saurais même pas vraiment comment écrire dn Français (Buniul??). Warum nicht ?

Deuxièmement, il ne semble pas très logique que les Allemands se servent d'un mot qui viendrait de la langue du Sénégal, puisque le Sénégal n'a jamais été colonie allemande, mais bien colonie française. Notons que l'origine wolof du mot semble la référence la plus assurée, on la trouve mentionnée partout, et elle est également retenue par le Petit Robert.

Je laisse à d'autres le soin de tirer les conclusions et de modifier ou non la page, mais je ne pense pas que cette histoire de mot allemand tienne la route. NC [Message du 8 janvier 2009 à 21:47 ].

Merci pour cet avis. L'auteur de l'ajout de l'étymologie "allemande" a été informé et prié de fournir une référence. à suivre donc... Stéphane8888 discuter 8 janvier 2009 à 21:03 (UTC)
Pour ma part, étant d'origine maghrébine, l'histoire pourrait être vraie car c'est celle que m'a raconté[e?] mon père, ayant connu la colonisation... Il m'a expliqué comment les Arabes appelaient les colons de manière globale, qu'il soient français ou allemands, la consommation d'alcool ne faisant pas partie des mœurs avant leur arrivée.. lidco discuter 29 janvier 2009 à 17:01 (UTC)
Bonjour. Si tu veux devenir Utilisateur:lidco, il faut t'inscrire. Signer ainsi ne suffit pas à créer le compte. --Szyx 28 janvier 2009 à 16:59 (UTC)

Il y a quelques dizaines d'années,je lisais beaucoup de tout et n'importe quoi,de la bédé à Jules Verne en passant par Balzac, Homère...etc livres provenant à l'époque du début d'emmaüs,avec des pages doubles non coupées(signe que personne ne l'avait lu avant moi, le top)(cela en école buissonnière) enfin bref, j'écris ceci, pour dire, que le texte sur "bougnoules" j'en ais lu un (pour la partie des militaires rentrant chez eux et revenant avec la gnôle, seulement l'auteur dont je ne me souviens pas le nom, situait le terme de "bougnoule" quelque temps après la colonisation napoléonienne, et le terme désignait les colons français....(maintenant ? ....à voir) — message non signé de 87.90.248.79 (d · c) du 29 mai 2015 à 22:05

Origines[modifier le wikicode]

Bonjour. Le mot "bougnoule" n'a vraisemblablement pas été initié en Algérie. En effet, dans les récits de Lucien Bodard sur la guerre d'Indochine, ce terme était déjà utilisé par les militaires français pour désigner les autochtones. --Scoperh3 (discussion) 24 août 2017 à 08:01 (UTC)

origine , une piste ?[modifier le wikicode]

je possède une carte postale de 1906 ou 1908 du Sénégal "lounga" sur cette carte envoyée en France , le correspondant emploi le mot " bougnoule " un texte et puis est mentionné : "bougnoule veux dire noir-indigène" 23/03/18 si ça peut faire avancé le sujet