Discussion:collaborateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Acception péjorative ?[modifier le wikicode]

Vous me direz que je pinaille, mais "collaborateur" dans le sens "en complaisance, en intelligence avec l'occupant", est-ce vraiment une acception péjorative du mot ? Il n'est péjoratif que d'un point de vue idéologique particulier, pour ceux qui considèrent la collaboration comme une infamie ; mais en lui-même, le mot ne me semble pas intrinsèquement péjoratif sur le plan linguistique. J'ai vérifié sur l'article "fasciste" (qui, vous en conviendrez, n'est pas un qualificatif beaucoup moins infamant dans la bouche de la majorité des gens), et il n'est pas précisé qu'il s'agit là d'un terme péjoratif. En revanche, sur l'article "nazi", le caractère "péjoratif" est bel et bien indiqué, mais seulement en tant qu'on l'applique à quelqu'un qui n'est pas à proprement parler un nazi. Je ne suis pas du tout un expert en langue, mais il me semble que l'on devrait structurer l'article ainsi :

1 - (Travail) Celui, celle qui travaille de concert avec un ou plusieurs autres à une œuvre commune.

2 - (Histoire) Nom donné, pendant la Seconde Guerre mondiale, aux citoyens des pays occupés qui montraient de la complaisance envers l’occupant ou travaillait avec lui.

3 - (Histoire) (Péjoratif) Collabo.

4 - (Politique) (Péjoratif) (Par extension) Celui, celle qui travaille avec un ennemi politique.

Qu'en pensez-vous ? - Contrairement

Le problème est que pour la définition n°3, collabo renvoie à quasiment la même définition que la n°2. Je pense que les appréciations telles que "péjoratif" ou "mélioratif" dépendent toujours d’un contexte. En France, collaborateur quand il s’agit de la définition n°2 est quand même fortement marqué comme péjoratif, enfin je trouve. Par contre la définition n°4 est en effet manquante. — Unsui Discuter 17 décembre 2013 à 09:08 (UTC)
Prétendre que l'on pense souvent déshonorer une personnalité en révélant sa collaboration n'est en aucun cas un argument. On a été un collaborateur ou on ne l'a pas été, point barre : c'est factuel. Que je sois un ardent pétainiste, un gaulliste invétéré, ou un historien qui fait son boulot, la phrase "Pétain fut un collaborateur" aura exactement le même sens, et n'impliquera rien de plus ni de moins dans tous les cas. Seule une lecture idéologique donnera à cette expression une connotation négative sur la personne du Maréchal. Si l'on va dans votre sens, il faut également considérer que "fasciste" est un terme péjoratif, ou encore "communiste" dans la version anglaise (plutôt américaine, à vrai dire) du dictionnaire. Ce qui serait proprement absurde. "Péjoratif" est une notion sémantique, ça s'arrête là. "Meurtrier", "nazi", "nain" ou "violeur" ne sont pas des termes péjoratifs ; je ne vois pas pourquoi "collaborateur" le serait. En revanche, il ne fait aucun doute que "nabot" ou "collabo" en sont bel et bien, pour des raisons proprement sémantiques. Dans la mesure ou ni le dictionnaire du CNRTL, ni le Petit Robert, ni le wiktionnaire anglais ne précisent qu'il s'agit d'un terme à connotation péjorative, je me permets d'enlever cette précision. Enfin, s'il s'avère que le terme dans l'acception dont on parle est péjoratif, alors je pense qu'il devrait être banni de tous les livres d'histoire sérieux. Par ailleurs, je trouve que la définition n°2 est très mauvaise. Le terme de complaisance semble indiquer que la collaboration pendant la seconde s'accompagne nécessairement d'une bienveillance pour l'ennemi. C'est faux, il existe une multitude de raisons avancées par les collaborateurs à leur trahison. Je propose donc de rajouter, pour être un peu plus précis et ne pas exclure de la définition ceux qui ont œuvré à la solde de l'ennemi sans pour autant avoir de sympathie pour lui "qui montraient de la complaisance envers l’occupant ou travaillait avec lui". - Contrairement
Ces considérations me semblent raisonnables. Je pense que, pour le sens de « travail avec l’ennemi », il faudrait ajouter plutôt une note expliquant en quoi ce sens est généralement considéré comme péjoratif pour les Français, ou en tout cas expliquant les différents contextes où ce terme peut être utilisé et perçu. On peut aussi éventuellement jouer avec la hiérarchie des définitions : par exemple faire une définition générale « travail avec un ennemi » (2), et en donnant un sous-sens spécifique (2a) décrivant le sens historique de collabo ayant pour les Français un sens péjoratif. On pourra appliquer le même traitement à d’autres mots dont la perception dépend d'un contexte particulier (comme communist). — Dakdada 19 décembre 2013 à 13:04 (UTC)
Je suis d'accord avec l'idée d'une hiérarchisation (où les définitions 3 et 4 seraient subsumées sous la définition 2). Je n'ai en revanche pas les compétences pour le faire. - Contrairement