Discussion:timbre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Timbre / abreuvoir[modifier le wikicode]

Timbres monolithiques.

Bonjour.

Je ne vois nulle part mention de timbre en tant qu'abreuvoir monolithique... Le sud-ouest et les Pyrénées en possèdent beaucoup qui sont, maintenant, plus décoratifs qu'abreuvant (si l'on excepte les chiens de randonneurs...).

Quelqu'un peut faire ça ? Merci d'avance. --Llann .\m/ (À vot' service braves gens ...) 4 octobre 2014 à 13:35 (UTC)

J'ai fait quelque chose Sourire à compléter ; cordialement ; JLM (discussion) 4 octobre 2014 à 17:17 (UTC)
Merci Notification JLM :. Le synonyme le plus proche serait collecteur-4, voire auge-1. La seule définition que j'ai trouvée n'en est pas une... Ici, pas mieux, du patois, du Rabelais ?, ça, ici, c'est plus détaillé, dans une citation ou dans un vieux dico ?
Rien dans le Larousse Illustré 2013 ni dans le Quid 2001 ; par contre, dans le Larousse Lexis 1995, il y plusieurs entrées que je ne trouve pas dans l'article. Ça intéresse quelqu'un ? Si oui, que fais-je ? Je recopie tout (copyvio) ? --Llann .\m/ (À vot' service braves gens ...) 22 octobre 2014 à 17:10 (UTC)
Non, non, il ne faut pas recopier. Il faut bien comprendre les sens concernés, de préférence essayer de rechercher des utilisations pratiques de ces sens pour les comprendre encore mieux, puis, quand on a le sens bien en tête, mais qu'on a oublié la définition lue, écrire sa propre définition, la meilleure possible. Elle a toutes les chances d'être très différente, et peut-être meilleure... Lmaltier (discussion) 22 octobre 2014 à 17:15 (UTC)
OK, je m'en doutais... Je vois ça dans la soirée. --Llann .\m/ (À vot' service braves gens ...) 22 octobre 2014 à 17:26 (UTC)
Un timbre n'est pas seulement un abreuvoir, ce mot semble désigner tout récipient en pierre (ou en ciment). On parle aussi de "timbre d'évier" --Pjacquot (discussion) 23 octobre 2014 à 09:47 (UTC)
Oui, Notification Pjacquot :, c'est pour ça que j'ai suggéré collecteur-4 comme synonyme ; je pencherai plus pour pierre que ciment, vue l'époque (1743) où ce terme était usité en traduction du mot latin Aquarium, dans une notion plus primale de conteneur à eau et « évier » en fait partie, au même titre que « timbre » ou « réservoir », mais sans en évoquer la matière puisque « mare » et « égout » sont aussi cités ; 4 lignes plus haut on trouve « mener à l'abreuvoir » pour Aquari donc, à mon avis, « abreuvoir » est plus "dans le mille". La première fois que j'ai vu ce « timbre », c'est sur le panneau explicatif du puits photographié ici (« Tirée du puits [...], l'eau était transportée [...] vers de grands bacs en pierre [...], appelés timbres, où le bétail pouvait s'abreuver. » (sic)) et, toujours d'après le panneau, on puisait au seau avant l'invention de la pompe pour mettre l'eau dans les timbres, donc ce n'est pas tout jeune ; depuis peu, une catégorie lui est dédiée sur Commons (raison de ma venue ici pour lier le mot dans la définition de la catégorie car il n'y a pas d'article sur Wikipedia).
  • « aquarium », de aqua, d'après mon bon vieux Lexis 1995, apparaît en 1860 et désigne un « réservoir » à eau, salée ou douce, destiné à contenir faune ou flore (là non plus, pas de matériau spécifié) ; accompagné d'un extrait de Malraux.
  • « évier », la même source dit qu'il vient du latin populaire aquarium, « égout », et du latin classique aquarius, « relatif à l'eau », et est apparu vers 1200 pour désigner un « petit canal par lequel s'écoule l'eau d'une cuisine » (sic) puis canalisation d'égout en pierre (sorte de caniveau) avant d'être admis comme l'évier de la cuisine himself en 1865.
  • « égout », 1265, d'« égoutter ».
  • « caniveau », 1694, rigole le long d'une chaussée, origine inconnue.
  • « rigole », vers 1200, moyen néerlandais regel, rangée, et richel du latin regula, règle, pour fossé d'écoulement.
  • « fossé », 1080, de fossatum, latin, fosse, creux de séparation, défense de place forte, drain à eau.
  • « drain », 1850, to drain, anglais pour « égoutter ».
Ouf, la boucle est bouclée... LOL ! Je croyais que ça n'allait pas finir...