Discussion utilisateur:Alphabeta/Brouillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Mecklembourg[modifier le wikicode]



madagascarien[modifier le wikicode]

  • s:fr:Constitution de Madagascar 1992
  • Article 46 Tout candidat aux fonctions de Président de la République doit être de nationalité madagascarienne, jouir de ses droits civils et politiques, et avoir quarante cinq ans à la date de clôture du dépôt des candidatures.


Compte rendu trimestriel sur les liens bis[modifier le wikicode]

Bonjour,
pour commencer je profite de l’occasion pour souhaiter une bonne et heureuse année 2019 à tous les wiktionnairistes.

Et au risque d’ennuyer j’effectue un nouveau compte rendu trimestriel (la dernière fois était Wiktionnaire:Wikidémie/septembre 2018#Compte rendu trimestriel sur les liens, § 36 du mois Wiktionnaire:Wikidémie/septembre 2018). Qu’on se rassure : si je continue ce type de travail en 2019, ces comptes rendus ne seront probablement plus effectués ou deviendront peut-être semestriels… Sourire

Voir donc (j’ai arrêté les comptes un peu avant l’heure) Utilisateur:Alphabeta/Liens WPWT créés en 2018#quatrième trimestre 2018 (section de la page Utilisateur:Alphabeta/Liens WPWT créés en 2018 : voir le sommaire) : j’ai supplée à 260 cas (d’absence de lien WT-WP ou WP-WT) durant le quatrième trimestre de 2018 contre 300 cas durant le trimestre précédent de 2018 et 215 cas durant le 4e trimestre de 2017 ; pour l’année complète 2018 960 cas contre 805 cas pour l’année 2017 : ce travail en cours est loin de toucher à sa fin donc. Les manques constatés sont le plus souvent dans le sens « WP vers WT » : les rajouts effectués donnent davantage de visibilité pour le WT au sein de WP. J’espère en tout cas avoir fait des émules en prêchant par l’exemple. À ce propos voir le « diff » [1] concernant w:fr:choc anaphylactique : lorsque l’encadré qui va bien manque dans l’article, il suffit d’ajouter {{Autres projets|wikt=choc anaphylactique}} ou {{Autres projets|wiktionary=choc anaphylactique}} par exemple en fin de l’article.

Cette activité avait débouché sur une autre : compléter les listes de dérivés et autres figurant dans les entrées du WT. Même si je n’ai pas effectué de comptage général, j’ai effectué de nombreux rajouts ; voir le « diff » [2] concernant l’entrée wikt:fr:vin par exemple. Un comptage a été quand même effectué pour les verbes dérivés en re-/ré- pour le 2e trimestre 2018 : 160 cas pour le 4e trimestre de 2018, contre 144 pour le 3e trimestre de 2018. On s’est posé la question de l’intérêt linguistiques d’énumérer tous les « dérivés », mais on peut toujours rejeter ce type de liste dans une page annexe et ne conserver qu’un choix de « dérivés » dans la page principale (entrée du dictionnaire).

Ces rajout de « dérivés » parfois pu parfois donner à une relecture des entrées concernées.

Cord.

idiste[modifier le wikicode]

    • Aussi avons-nous préféré nous adresser directement aux idistes eux-mêmes ; nous les supplions encore d’examiner en toute sincérité l’Adjuvilo, de comparer impartialement sa grammaire à celle de l’Ido primitif. — (L’Adjuvilo, 1910, page V. Procuré par Wikisource : s:fr:L'Adjuvilo et s:fr:Page:L'Adjuvilo.pdf/7 pour la e V (transcription et fac-similé de la page).)

patronymiste[modifier le wikicode]

  • Le site http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=187618.html fournit le synopsis suivant pour le court-métrage M'sieurs dames : « Madame P. est une "patronymiste" qui exerce à Paris, assermentée et reconnue d'utilité publique. Elle reçoit et son cabinet ne désemplit pas tant les candidats en mal de nom sont nombreux. Parmi eux, Monsieur Albert K., alias Kyléchian, attend beaucoup d'elle. »


Pour les noms j’ai pas eu les options

Mais le vôtre ne m’est pas inconnu 
 
J’ai beau chercher, je ne me souviens plus 
Je ne suis pas patronymiste 
  • https://www.paroles.net/marka/paroles-la-memoire-de-noms « Paroles de la chanson La Mémoire De Noms par Marka » : « […] Pour les noms j’ai pas eu les options [/] Mais le vôtre ne m’est pas inconnu [//] J’ai beau chercher, je ne me souviens plus [/] Je ne suis pas patronymiste […] ».
  • Eugène Vroonen, Encyclopédie des noms de personnes : étude par groupe linguistique, préface de Marianne Mulon, Paris, Éditions universitaires, 1973, 601 pages. Pour les nom russes, la « composition actuelle des noms » est traitée pages 297-298 : a) nom individuel b) nom de filiation paternelle c) nom de famille (j’ai souligné).

patronymiquement[modifier le wikicode]

Michel Santo le 9 mai 2015

Michel Santo, « De Ménard, des médias et des « fichiers » de Béziers… », le in https://contre-regard.com/de-menard-des-medias-et-des-fichiers-de-beziers/ . Page consultée le 2 juin 2019}}


  • Alors, fichier particulier ou pas – le juge administratif, en référé, vient de constater que l’existence sous forme matérielle ou informatique de fichiers recensant spécifiquement les élèves de confession musulmane inscrits dans les écoles publiques n’était pas démontrée – pour ces élèves montrés patronymiquement et religieusement du doigt, au fond, le problème n’est pas là, car le Ménard en question, comme tous les maires de France, est tenu par la loi de recenser, au titre de l’obligation de scolarisation, tous les élèves de sa commune. — (Michel Santo, « De Ménard, des médias et des « fichiers » de Béziers… », le 9 mai 2015, in https://contre-regard.com/de-menard-des-medias-et-des-fichiers-de-beziers/ . Page consultée le 2 juin 2019.)
  • Le nom de Chateaubriand remonte en effet à 1010, où un soldat du nom de Briand bâtit, dans le territoire de l’évêque de Nantes, le château qui s’appela Château Briand. C’est le nom du château qui fut légué patronymiquement à sa descendance. — (Comœdia du mardi 15 novembre 1910, page 1, colonne 3. [1])
  1. Fac-similé de la page procuré en ligne par Wikisource : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76542465/f1.item.r=patronymiquement.zoom .

colonique[modifier le wikicode]

  • D’après ce que je lis dans https://jeune-et-randonnee.pagesperso-orange.fr/irrcolon.htm (« L'irrigation colonique est un véritable toilette intégrale à grande eau de la totalité du côlon au moyen d'un appareil branché sur l'eau courante passant à travers des filtres. Cette eau est introduite dans le côlon par le rectum grâce à une canule à deux circuits qui lui permet d'entrer et de sortir sans que la personne ait à bouger. »), colonique signifie « qui se rapporte au côlon ».


Autre acception dans l0Æarticle encyclopédique w:fr:Métayage#Histoire (version [3]) de Wikipédia :

Les métayers devaient une partie de leur récolte au propriétaire de la terre, mais avaient aussi diverses obligations :

  • corvées diverses (charroi, lessive, réparation, culture des terres que le propriétaire se conservait en propre, curage des fossés, etc.) ;
  • versement d’un impôt dit colonique (versé par le colon)[1].
  1. Agnès Roche, « Un terreau favorable », Études rurales, numéros 171-172,‎ mars 2004, p. 107


l’article w:fr:Lavage de l'intestin (version [4]) commence par « Le lavage de l'intestin, lavement de l'intestin ou irrigation du colon (ou colonique) consiste en l'injection d'un volume d'eau ou d'un autre liquide dans le côlon, […]

transliterator[modifier le wikicode]

{{transliterator}}

  • {{transliterator|grc|ἵππος}} → Mauvais code langue : grc
  • {{transliterator|el|ἵππος}} → Caractère non valide ἵ pour le code de langue el

Albert Camus[modifier le wikicode]

département[modifier le wikicode]

Au passage : je lis « département de Maine-et-Loire » (sans article) sur le cliché w:fr:Fichier:Logo Maine Loire 2015.svg : cela suffit-il pour remplacer Catégorie:Localités du département du Maine-et-Loire en français par Catégorie:Localités du département de Maine-et-Loire en français (conformément au vœu émis par notre collègue V.) ?


— PS : De plus je lis encore « de » (et non « du ») sur ce cliché de limite départementale commons:File:Panneau routier Anjou.JPG !

Cliché commons:File:Panneau routier Anjou.JPG d’un panneau de limite départementale.

— PPS : je lis encore « de » sur commons:File:Carte routière du département de Maine-et-Loire - 1853.jpg, cliché d’une carte.

Et pour « le département d’Eure-et-Loir », voir le cliché commons:File:Plaque Jean Moulin de la préfecture d'Eure-et-Loir, Chartres (France).JPG : il est précisé sur cette plaque commémorative que Jean Moulin fut « préfet d’Eure-et-Loire ». Alphabeta (discussion) 17 juin 2019 à 17:19 (UTC)

— PS : et je lis encore « D’ » sur le cliché commons:File:Carte routière du département d'Eure-et-Loir.jpg d’une carte routière de ce département.

Autre source : commons:Category:Victor Levasseur - Maps of France contient les cartes des départetemnts français (sur leur auteur, voir [[w:fr:w:fr:Victor Levasseur (géographe)) : toutes les légendes de ces cartes sont conformes à ce qu’a indiqué Vargenau. Pour « l’ancien département de Seine-et-Oise » voir la carte commons:File:1852 Levasseur Map of Seine-et-Oise (Paris) - Geographicus - SeineEtOise-levasseur-1852.jpg légendée « DÉPT DE SEINE ET OISE ».

Cliché commons:File:Hedouville plaque mendiant.JPG : « La mendicité est défendue dans le départnt de Seine & Oise ».

Et pour prendre un exemple tout récent (concernant « le département de Seine-et-Marne »), voir s:fr:Conseil d’État/271291 : dans ce texte émanant du Conseil d’État en date du 11 janvier 2008 on lit : « 3. de mettre à la charge du département de Seine-et-Marne la somme de », « affecté à la direction de l’action sociale du département de Seine-et-Marne », « l’arrêté du 30 septembre 1998 du président du conseil général de Seine-et-Marne », etc.

Parmi les trésors accumulés dans les Commons j’ai trouvé le cliché commons:File:Préfecture de Seine-et-Marne à Melun (entrée du public 1).JPG (où on lit « PREFECTURE DE SEINE ET MARNE »), le cliché commons:File:Préfecture de Seine-et-Marne à Melun (entrée du public 2).JPG (où on lit « Département de Seine-et-Marne »), le cliché commons:File:PANNEAU ENTREE MELUN.jpg (où on lit « Préfecture de SEINE ET MARNE ») et le cliché commons:File:Collège Victor Schoelcher.jpg (en agrandissant et en écarquillant les yeux on distingue la mention « Conseil général de Seine-et-Marne » au dessus du nom du collège). On effectue donc un « appel du 18 juin » en émettant le vœu que Catégorie:Localités du département de la Seine-et-Marne en français soit remplacée par Catégorie:Localités du département de Seine-et-Marne en français, afin de se conformer à l’usage constaté dans ce département.

À titre de citoyen respectueux de l’autorité, je m’en remets au site officiel http://www.seine-et-marne.gouv.fr/ : chaque page de ce site s’affiche avec un un « chapo » comportant la mention « Les services de l'État dans le département de Seine-et-Marne ».

Dans Wikisource s:fr:Conseil d’État/288378 fournit un texte émanant du Conseil d’État (en date du 23 mai 2007) : on lit dans la section s:fr:Conseil d’État/288378#Visas sous « Vu 6°/ » : « le Département de Vaucluse », « l’arrêté du préfet de Vaucluse », « au conseil général de Vaucluse » ; voir aussi le titre de section s:fr:Conseil d’État/288378#En ce qui concerne les moyens relatifs au déclassement des routes du Département de Vaucluse.

Dans Wikisource s:fr:Conseil d’État/288378 fournit un texte émanant du Conseil d’État (en date du 23 mai 2007) dans lequel on relève le titre de section suivant : s:fr:Conseil d’État/288378#En ce qui concerne les moyens relatifs au déclassement des routes du Département d'Ille-et-Villaine.


Dans Wikisource s:fr:Conseil d’État/288378 fournit un texte émanant du Conseil d’État (en date du 23 mai 2007) : on lit dans la section s:fr:Conseil d’État/288378#Visas sous « Vu 10°/ » : « le Département d’Ille-et-Vilaine », « l’arrêté du préfet d’Ille-et-Vilaine », « au conseil général d’Ille-et-Vilaine » ; voir aussi le titre de section s:fr:Conseil d’État/288378#En ce qui concerne les moyens relatifs au déclassement des routes du Département d'Ille-et-Villaine (sic pour -ll-).

Dans le site officiel http://www.vaucluse.gouv.fr/ chaque page est dotée d’un « chapô » orné d’un logo comportant la mention PRÉFET DE VAUCLUSE.

http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/

Dans le site officiel http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/ chaque page est dotée d’un « chapô » orné d’un logo comportant la mention PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE.

http://www.eure-et-loir.gouv.fr/

Dans le site officiel http://www.eure-et-loir.gouv.fr/ chaque page est dotée d’un « chapô » orné d’un logo comportant la mention PREFETE D’EURE-ET-LOIR.

http://www.maine-et-loire.gouv.fr/


Dans le site officiel http://www.maine-et-loire.gouv.fr/ chaque page est dotée d’un « chapô » orné d’un logo comportant la mention PRÉFET DE MAINE-ET-LOIRE.

Témoignant de l’usage local on signale l’hebdo La République de Seine-et-Marne : voir dans WP l’article w:fr:La République de Seine-et-Marne et le logo w:fr:Fichier:LaRepubliqueSM.gif.

Pour « le département de Saône-et-Loire » on signale l’existence d’un quotidien intitulé Le Journal de Saône-et-Loire : voir dans WP l’article w:fr:Le Journal de Saône-et-Loire et le logo w:fr:Fichier:Logo Journal Saône Loire.svg.

http://www.saone-et-loire.gouv.fr/

La page d’accueil du site officiel http://www.saone-et-loire.gouv.fr/ comporte la mention « Les services de l'État de Saône-et-Loire » et est ornée d’un logo comportant la mention PRÉFET DE SAÔNE-ET-LOIRE.

Autre source : voir https://www.insee.fr/fr/metadonnees/cog/departement/DEP37-indre-et-loire : l’Insee indique « Département d’Indre-et-Loire (37) » ; compte tenu de la nature de l’Insee, « départment d’Indre-et-Loire » fait figure d’appellation longue officielle de ce département.

Voir https://www.lejdc.fr/saint-verain-58310/actualites/des-stagiaires-de-la-nievre-de-lyonne-et-de-seine-et-marne-sont-venus-a-lecocentre_13584135/ : article mis en ligne le 15 juin 2019 sur le site www.lejdc.fr du quotidien le Journal du Centre (cf. w:fr:Le Journal du Centre) et titré : « Saint-Vérain : Des stagiaires de la Nièvre, de l’Yonne et de Seine-et-Marne sont venus à l’Écocentre » : « En provenance du Lot, Julie Laurin a encadré le stage consacré aux enduits naturels récemment proposé à l’Écocentre. Le stage a réuni des participants de l’Yonne, de la Nièvre et de la Seine-et-Marne, porteurs de projets de construction de maison en paille ou de rénovation d'habitation ancienne. » Comme on voit le français correct se maintient parfaitement dans le Centre de la France.

Voir https://web.archive.org/web/20110514131914/http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#localites : l’Académie française fournit la forme : « le département de Vaucluse » avec l’explication suivante : « parce que celui-ci tire son nom de Fontaine de Vaucluse. »

Voir s:fr:Biographie universelle ancienne et moderne/2e éd., 1843/POINTE (Noël) : « POINTE (Noël), député de Rhône-et-Loire à la convention nationale, y vota la mort de Louis XVI et s’opposa à l’appel au peuple. »

Voir encore s:fr:Les anciens couvents de Lyon/43. Dates (ouvrage publié en 1895) : « 8 février 1791. — Convocation des électeurs de Rhône-et-Loire pour l’élection d’un évêque constitutionnel. — Au grand étonnement des électeurs, qui ne le connaissaient même pas, Adrien Lamourette est élu. »

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7486f/f1095.image/r=Vaucluse

Et voici une source régionale (Provence) : Frédéric Mistral, Lou Tresor dóu Felibrige, page 1088, colonne 2, s. v. VAU-CLUSEN : « VAU-CLUSEN, VAU-CLUSENCO, adj. Vauclusien, enne, habitant du village de Vaucluse ou du département de Vaucluse […] » (j’ai souligné) ; fac-similé de la page procuré par Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7486f/f1095.image


  • Archives nationales (France) (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5 , « Sous-préfets de Grasse (Var), page 1071.
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 925 : « Préfets de Maine-et-Loire à Angers ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1072 : « Préfets de Vaucluse à Avignon ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1018 : « Préfets de Saône-et-Loire à Mâcon ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1042 : « Préfets de Seine-et-Marne à Melun ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1046 : « Préfets de Seine-et-Oise à Versailles ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1046 : « Préfets d’Indre-et-Loire à Versailles ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 894 : « Préfets de Loir-et-Cher à Blois ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 917 : « Préfets de Lot-et-Garonne à Agen ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 837 : « Préfets d’Eure-et-Loire à Chartres ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 871 : « Préfets d’Ille-et-Vilaine à Rennes ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 949 : « Préfets de Meurthe-et-Moselle à Nancy ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1118 : « Préfets de Sambre-et-Meuse à Namur ».
  • Archives nationales (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1800-1880, Paris : Centre historique des Archives nationales, 1998, 1159 pages, 27 cm, ISBN 2-86000-271-5, page 1105 : « Préfets de Rhin-et-Moselle à Coblence ».
  • manque : Tarn-et-Garonne
  • Voir encore s:fr:Les anciens couvents de Lyon/43. Dates (ouvrage publié en 1895) : « 8 février 1791. — Convocation des électeurs de Rhône-et-Loire pour l’élection d’un évêque constitutionnel. — Au grand étonnement des électeurs, qui ne le connaissaient même pas, Adrien Lamourette est élu. »
  • s:fr:Cour de cassation - 07-16.504
  • Attendu que M. Jean-Claude X…, mis en examen le 7 octobre 1992 du chef de complicité de vol à main armée, a été placé en détention provisoire le même jour et a été libéré sous contrôle judiciaire le 9 juillet 1993 ; qu’il a été acquitté par un arrêt de la cour d’assises de Saône-et-Loire du 28 septembre 2000 ; que M. Jean-Claude X… et ses parents M. Henri X… et Mme Marinette Y… (les époux X…) ont assigné l’État en réparation de leur préjudice causé par les défaillances du service public de la justice ; que l’arrêt attaqué a, d’une part, déclaré irrecevable la demande présentée par les époux X…, d’autre part, condamné l’agent judiciaire du Trésor à payer à M. Jean-Claude X… la somme de 40 000 euros à titre de dommages-intérêts pour déni de justice ; […]. — (Cour de cassation (France), le 16 avril 2008. Texte procuré en ligne par Wikisource : s:Cour de cassation - 07-16.504.)

gentilés[modifier le wikicode]

  • Tourangeaux, Indroligériens ou Indréloiriens
  • Voir «Les habitants de votre département ont-ils un nom ? » sur Libération, 29 juin 2013.</ref>
  • Les habitants de votre département ont-ils un nom ? Par Séverin Graveleau — 29 juin 2013 à 10:46
  • « Doit-on dire les Indréloiriens ou Indroligériens? Pour simplifier, on parle souvent des Tourangeaux, comme pour les habitants du chef-lieu du département. »
  • Les Indro-ligériens sont un peuple opprimé depuis longtemps : fiers et indépendants sous la Gaule, ils ont été victimes de l'oppression romaine, puis franque, puis française, en faisant depuis deux millénaires un peuple dans les fers du centralisme oppresseur. Lors de la Renaissance, l'Indre-et-Loire servait de lieu de villégiatures aux rois français qui nous méprisait, passant en carrosse et aspergeant de boue le pauvre "gueux" indro-ligérien, qui, serrant les dents, jurait qu'il [« qu’il » est à corriger en « qu’un »] jour il aurait sa revanche. — (Fil https://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/politique/independance-indre-loire-sujet_84796_1.htm (consulté le 25 juin 2019), communication de « adama37 » postée le 17 novembre 2008 à 13:25:04.)

Dupriez 1990[modifier le wikicode]

  • Dominique Dupriez, La nouvelle orthographe en pratique, préf. de Chantal Contant, Duculot, coll. « Entre guillemets », 2009, 240 pages ISBN 978-2-8011-0029-5, page 104

Freud[modifier le wikicode]

Sigmund Freud [sigmund fʁ̥øːd]1 ou [fʁœjd]1 (en allemand : [ˈziːkmʊnt ˈfʁɔʏt]2),

ʁ̥

Seine-et-Marne[modifier le wikicode]

ad usum[modifier le wikicode]

  • « (Soutenu) Suffisamment édulcoré pour être à l’usage des enfants, en parlant d’une œuvre de l’esprit. »
  • À 109.213.227.148 (d · c · b) : bienvenue parmi nous. C’est l’occasion de signaler la locution ad usum delphini (« (Soutenu) Suffisamment édulcoré pour être à l’usage des enfants, en parlant d’une œuvre de l’esprit. »).

dessous du pain[modifier le wikicode]

Je lis dans http://fairesonpain.free.fr/Recettes/boulanger.htm in fine : «  La cuisson est parfaite si, lorsqu'on tapote sur le dessous du pain, on obtient un son creux. » J’ai souligné. Pas dit qu’il existe un terme spécial…

FVJ[modifier le wikicode]

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : carnet de bal, sous licence CC-BY-SA 3.0.

https://fr.wiktionary.org/w/index.php?title=Frioul-V%C3%A9n%C3%A9tie_julienne&oldid=26883907

Signois[modifier le wikicode]

farine[modifier le wikicode]

Dans Jan Neruda (traduit du tchèque par François Hirsch), Les Contes de Mala Strana, la nouvelle « Comment monsieur Vorel a culotté sa pipe » commence par (édition illustrée ISBN 978-2-87939-340-7 de 2007 consultée ; page 145) : « Le 16 février de l’an 1840 et quelques, monsieur Vorel ouvrit un commerce de farines à l’enseigne de Ange vert. » J’ai souligné. Si j’ai bien vu w:cs:Krupařství#V kultuře renvoie à la même nouvelle. Si tout ceci peut aider…

s:cs:Povídky malostranské/Jak si nakouřil pan Vorel pěnovku « Dne 16. února roku tisíc osm set čtyřicet a ještě několik otevřel pan Vorel svůj krupařský krám U zeleného anděla. »

télescopie[modifier le wikicode]


  • Grâce aux progrès qu’il fit faire à la télescopie, le grand Américain rapprocha les planètes les unes des autres à ce point qu’on put affirmer la pluralité des mondes habités. — (Camille Debans, « Le Vainqueur de la mort » in Les Romans célèbres, 1896, page 498[1].)


  • […] et précisément, aujourd’hui je songeais à vous entretenir de la télescopie.
    J’entends de la télescopie intellectuelle, c’est-à-dire de l’art de prévoir les choses de loin. — (Émile Faguet, « Télescopie » in in l’Excelsior du samedi 11 décembre 1915, page 2, colonne 1[2].)


saltatoire[modifier le wikicode]

même jusqu’a[modifier le wikicode]

Cf. Louis Segond, Épître aux Philippiens, chapitre 2, verset 8 : texte procuré par Wikisource s:Bible Segond 1910/Épître aux Philippiens#Philippiens 2 : « 8. il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. » On remarque la progression « jusqu’à … même jusqu’à »…

— PS : pour l’original en grec ancien (grc) du chapitre 2 voir el:s:Προς Φιλιππησίους#2 dans la section grecque (el) de Wikisource.

495[modifier le wikicode]

J’ai trouvé la variante « à la 4.95 », dans : #* Avec son imperturbable sourire à la 4.95, ses UV et son air d'ahuri, Stéphane Rotenberg, animateur dans la vie, a une belle tête de vainqueur. — (Lénaïg Bredoux, « Génial », jeudi 2 octobre 2003 in le site du journal l’HUmanité : https://www.humanite.fr/node/292412 .)

CC[modifier le wikicode]

oliganthropie[modifier le wikicode]

  • ὀλιγανθρωπία
  • oliganthrōpía

octain[modifier le wikicode]

  • L’octain, vv. 6-9, du psaume 103, est formé de propositions participiales ou de propositions dont les verbes sont à l’imparfait, tandis que l’octain suivant (vv. 10-13) les a au parfait. — (Évode Beaucamp, « Structure strophique des psaumes » in Recherches de science religieuse, 1968 (pp. 199-224), page 208.[1])
  1. Fac-simile de la page 208 procuré en ligne par Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k98165367/f34.image.r=octain .

w:Psaume 103 (102)

Senghor[modifier le wikicode]

Merci pour l’attention portée à cette entrée que j’ai créée il y a peu. J’avoue ne m’être basé uniquement sur ma propre prononciation, qui est \sɛ̃.gɔʁ\, lors de la rédaction de cette entrée. Mais je viens de consulter : Léon Warnant (1919-1996), Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle, Duculot, édition de 1987, CXVII pages + 988 pages ISBN 2-8011-0581-3 : à la page 928, pour Senghor la prononciation indiquée est « sɛ̃-gɔ:ʀ pfs sɑ̃- » : pfs est une abréviation pour parfois (comme dit page XV), les syllabes sont séparées par un trait d’union (et non un point comme dans le Wix), le r est noté ʀ (et non pas ʁ comme dans le Wix), et l’auteur distingue longues et (« : ») et brèves pour les voyelles du français.

J’ai aussi consulté le Grand Dictionnaire franco-japonais, édité par Shogakukan et Le Robert, 1996 (page 2598), 2097 pages, « printed in Japan » (page 2598) ISBN 4-09-515201-X dans lequel on trouve en page 2219 une entrée « Senghor » fournissant la prononciation « [sɑ̃-gɔːʀ] ».

  • J’ai aussi consulté le Grand Dictionnaire Langescheidt français-allemand, Larousse, ISBN 2-03-028102-6 (cet ISBN est daté de 1979-1995 dans le catalogue de la BNF) : la prononciation donnée pour Senghor (en page 1029) est « [sɑ̃gɔr] ».
  • Voir et écouter la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=PDOOLesnK9o « Abdou Diouf aux funérailles de Colette Senghor », courte (1:52) vidéo rendant compte des funérailles de Colette Senghor (1925-2019), veuve de Léopold Sédar Senghor (1906-2001), célébrées en présence d’Abdou Diouf, successeur de Léopold Sédar Senghor à la présidence du Sénégal. La journaliste (qu’on ne voit pas) prononce \sɑ̃.gɔʁ\. Et Abdou Diouf prononce \sɛ̃.gɔʁ\.

Aqueux[modifier le wikicode]

Je viens de consulter sur papier : Nina Catach (1923-1997) (sous la dir. de), Dictionnaire historique de l'orthographe française (DHOF), collection Trésors du français, Paris, Larousse, 1994 ISBN 2-03-340330-0. Dans cet ouvrage l’entrée « aqueux » (page 76) ne signale aucune variante graphique figurant dans les dictionnaires étudiés (comportant toutes les éditions successives du dictionnaire de l’Académie française). J’ai aussi repris le test effectué par Patatruc — merci à lui — mais en faisant concourir aqueuse et acqueuse : https://books.google.com/ngrams/graph?content=aqueuse%2Cacqueuse&year_start=1760&year_end=2008&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2Caqueuse%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2Cacqueuse%3B%2Cc0 ; ainsi que aqueux et acqueux : https://books.google.com/ngrams/graph?content=aqueux%2Cacqueux&year_start=1760&year_end=2008&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2Caqueuse%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2Cacqueuse%3B%2Cc0  ; ces tests montrent combien les formes acqueuse et acqueux restent comparativement marginale — comme l’a déjà dit Renard Migrant. J’ai moi aussi la fâcheuse tendance à hésiter sur la graphie d’aqueux (et d’aqueuse) mais en ce qui me concerne je pense que c’est dû à l’influence d’acquérir (et apparentés) et d’acquiescer (et apparentés). Quant à la conduite à tenir dans Wikisource, je ne sais trop…

  • page 74

s:L’Encyclopédie/1re édition/ROSÉE (c’est daté de 1751)

  • page 368 : « En effet la rosée se trouvera presque toute composée d’eau dans les pays aqueux, proche des lacs & des rivieres, ou dans le voisinage de la mer […] » et plus loin « La rosée de Mai est plus acqueuse que celle de l’été, parce que la grande chaleur volatilise non-seulement l’eau, mais aussi les huiles & les sels. »

uchau[modifier le wikicode]

J’ai consulté sur papier : Jean-Jacques Lartigue, Armorial général des communes de France, Éditions Christian, 1995, 421 pages ISBN 2-86496-062-1 : la commune d’Uchaux dans le département du Vaucluse est bien mentionnée (page 328) mais pas la commune d’Uchaud dans le département du Gard (rien à la page 102)…

pierré flotté[modifier le wikicode]

La recherche de « "pierré & flotté" » dans Wikisource au moyen de https://fr.wikisource.org/w/index.php?sort=relevance&search=%22pierr%C3%A9+%26+flott%C3%A9%22&title=Sp%C3%A9cial:Recherche&profile=advanced&fulltext=1&advancedSearch-current=%7B%7D&ns102=1&ns112=1&ns0=1 ramène s:L’Encyclopédie/1re édition/SÉCHÉES, s:L’Encyclopédie/1re édition/MACREUSE et s:L’Encyclopédie/1re édition/RETS (variante (« pierré flotté »). Et la recherche de « "flotté & pierré" » au moyen de https://fr.wikisource.org/w/index.php?sort=relevance&search=%22flott%C3%A9+%26+pierr%C3%A9%22&title=Sp%C3%A9cial:Recherche&profile=advanced&fulltext=1&advancedSearch-current=%7B%7D&ns0=1&ns102=1&ns112=1 ramène s:L’Encyclopédie/1re édition/VAS-TU-VIENS-TU, s:L’Encyclopédie/1re édition/FOLLES, s:L’Encyclopédie/1re édition/VERVEUX et s:L’Encyclopédie/1re édition/RETS. Les passages concernés de ces six (6) entrées de la Grande Encyclopédie concernent tous la pêche. Si tout ceci peut aider…

Cucugnan[modifier le wikicode]

  • Hélène Coustenoble, La Phonétique provencal moderne en terre d’Arles, 1945

VS[modifier le wikicode]

    • À quelque chose le malheur est bon, et cette candeur me mit à l’abri du vice solitaire, ce fléau contre lequel nous n’avions jamais été mis en garde. — (Hervé Bazin (1911-1996), Vipère au poing, 1948, chapitre XXII.)

Honfleur[modifier le wikicode]

  • Et dans le Grand Dictionnaire franco-japonais, édité par Shogakukan et Le Robert, 1996 (page 2598), 2097 pages, « printed in Japan » (page 2598) ISBN 4-09-515201-X (un dico particulèrement attentif à la prononciation du français) on trouve en page 1229 une entrée « (*)Honfleur » ; comme on trouve à proximité entrée « *Hongrie » et une entrée « honnête » j’en conclus que le « (*) » indique une double prononciation (h aspiré ou h muet) mais si ce dico précise la chose, c’est en japonais. La prononciation API fournie est « [õ-flœ:ʀ] » ; la syllabation est notée avec « - » et non « . » ; je ne peux rien dire sur le « õ » au lieu de « ɔ̃ » ; l’allongement du œ et le ʀ diffèrent des choix effectués par notre Wix.

Pour des données officielles (insee=INSEE, cog=code officiel géographique), on dispose de :

  1. https://www.insee.fr/fr/metadonnees/cog/commune/COM14333-honfleur : « Commune de Honfleur (14333) »
  2. https://www.insee.fr/fr/metadonnees/cog/canton/CANTON1415-honfleur-deauville : « Canton de Honfleur-Deauville (1415) »

Fañch[modifier le wikicode]

Le petit Fañch est de retour :

Pour le député voir : Paul Molac sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg ; et pour les précédents, voir :

  1. Wiktionnaire:Wikidémie/novembre 2018#Le petit Fañch et son tilde, § 29 du mois Wiktionnaire:Wikidémie/novembre 2018 ;
  2. Wiktionnaire:Wikidémie/décembre 2018#Le tilde de L. Nuñez, § 17 du mois Wiktionnaire:Wikidémie/décembre 2018.
  3. Wiktionnaire:Wikidémie/octobre 2019#Fañch (suite), § 23 du mois Wiktionnaire:Wikidémie/octobre 2019.

éco[modifier le wikicode]

rivière de Nice[modifier le wikicode]

  • s:Les Crimes de la colonisation capitaliste, page 25
  • s:Page:Vandervelde - Les Crimes de la colonisation capitaliste.djvu/31
  • Émile Vandervelde, les Crimes de la colonisation capitaliste, 1906, page 25 : « Le domaine de la couronne se compose tout d’abord d’un territoire dix fois grand comme la Belgique, situé dans la région caoutchoutière du Congo et qui comporte les plus belles forêts du territoire ; en second lieu de six mines qui ne sont pas encore déterminées, mais que le Souverain se réserve de choisir, le jour où l’on aura trouvé au Congo des métaux précieux ; enfin d’un nombre considérable d’immeubles, à Bruxelles, à Ostende ou bien sur la rivière de Nice. » Texte procuré en ligne par Wikisource : s:Les Crimes de la colonisation capitaliste et s:Page:Vandervelde - Les Crimes de la colonisation capitaliste.djvu/31 pour la page 25.
  • Le domaine de la couronne se compose tout d’abord d’un territoire dix fois grand comme la Belgique, situé dans la région caoutchoutière du Congo et qui comporte les plus belles forêts du territoire ; en second lieu de six mines qui ne sont pas encore déterminées, mais que le Souverain se réserve de choisir, le jour où l’on aura trouvé au Congo des métaux précieux ; enfin d’un nombre considérable d’immeubles, à Bruxelles, à Ostende ou bien sur la rivière de Nice. — (Émile Vandervelde, les Crimes de la colonisation capitaliste, 1906, page 25)


    • Sa Majesté [le roi d’Italie Humbert Ier] elle-même, complétait l’expression de sa pensée en faisant spontanément une allusion mélancolique au séjour que font actuellement sur la Rivière de Nice l’Empereur d’Autriche-Hongrie, le Prince de Galles et plusieurs autres membres des familles régnantes : c’est là, dans sa pensée, une preuve manifeste de la considération et de la confiance que nous avons reconquises auprès des cours européennes. — ( Documents diplomatiques français, 1871-1914. Série 1,Tome 11 / Ministère des affaires étrangères. Commission de publication des documents relatifs aux origines de la guerre de 1914, document du 12 mars 1894, page 107[1].)

Azuréen[modifier le wikicode]

Paillon[modifier le wikicode]

  • En contraste à cet apparat, le vieux Nice offrait ses tuiles brûlées et ses pierres blanches : à l’embouchure du tortueux Paillon, la petite rivière clownesque sautillante jusqu’aux galets de la grève, des bugadières troublaient l’eau de leurs lessives. — (Victor Barrucand, Avec le feu, 1900, chapitre XX. Texte procuré par Wikisource : s:Avec le feu.)



  • Louis de Jaucourt (D. J.), entrée « Paglion » in L’Encyclopédie, 1re édition, tome 11, 1765, page 745. Texte procuré en ligne par Wikisource : s:L’Encyclopédie/1re édition/PAGLION : « PAGLION, (Géog. mod.) riviere de Savoie, dans le comté de Nice. Elle a sa source dans les Alpes, & se jette dans la Méditerranée, à l’orient de la ville de Nice. (D. J.) ».

schsch[modifier le wikicode]

acteur soviétique et russe (1915-2005)

Autre mot composé compotant la séquence schsch : Fleischscheibe — lien rouge pour l’heure : wikt:de:Fleischscheibe existe — (« tranche de viande »), composé de Fleisch (« viande ») et de Scheibe (sens 2 : « tranche »).

loup du bois[modifier le wikicode]