Discussion utilisateur:ArséniureDeGallium/Archive 2016-12

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

trop d'exemple tue[modifier le wikicode]

hé bé scrongneugneu? Je mets toujours 3 citations par définition, c’est pas de trop? Pourquoi transformer noir minéral en noir minimal? --lassiccardinal [réf. nécessaire] 24 juin 2016 à 06:25 (UTC)

Modification de la prononciation anglaise de "land"[modifier le wikicode]

Bonjour,

Je viens pour discuter de la modification que j'ai faite sur la prononciation en anglais dans l'article sur "land". En effet, il me semblait que la locutrice (américaine) prononçait le mot "land" avec un /æ/-tensing significatif, et le modèle {{écouter}} offrant à priori une prononciation phonétique, j'ai décidé de le "corriger" vers une version qui correspondait mieux à l'enregistrement selon moi. Pourtant, tu as annulé cette modification. Est-ce que je peux te demander pourquoi ? Est-ce que je n'ai pas compris quelque chose à propos du modèle ou est-ce autre chose ?

Je dois avouer être un peu (beaucoup) nouveau sur le Wiktionnaire (en tant que contributeur), mais j'espère en apprendre plus au fur et à mesure. Ta réponse m'éclairerait grandement. Clin d’œil Merci !

PS : désolé d'avoir mis autant de temps à réagir, je n'ai pas vraiment eu le temps de laisser de message avant aujourd'hui. Baloug (discussion) 5 juillet 2016 à 15:48 (UTC)

Baloug, j’annule bcp de choses par principe de précaution (je privilégie la véracité du Wiktionnaire), et donc je me trompe souvent - Si tu penses que tu as raison, juste remets ce que tu avais mis (avec un commentaire expliquant), je n’annule pas deux fois quand ce n’est pas un vandalisme évident --GaAs 19 juillet 2016 à 22:45 (UTC)

Relectures[modifier le wikicode]

J'aime bien être relue, car je suis très très très très étourdie... pour le moment je relis mes propres articles, et il y a toujours des bourdes à corriger et des choses nouvelles à rajouter. Aujourd'hui : les exemples de rataconner étaient ... dans l'article rataco-n-er. J'ai rajouté hapax , métaphore et hyperbole, dans rataconniculer mais est ce bien une hyperbole, c'est à dire -culer sonne comme un diminutif latin -culus. Donc si vous en trouvez, merci de les corriger ou me prévenir et si vous trouvez la rédaction des etymologies pas assez claires, merci de prévenir..... Voilà pourquoi la liste des interventions se multiplie--CastoretPollux (discussion) 18 juillet 2016 à 10:31 (UTC)

CastoretPollux, c’est juste bien ce que tu fais --GaAs 19 juillet 2016 à 22:04 (UTC)

[modifier le wikicode]

Bonjour, tu as montré ton intérêt lors de discussions passées sur le logo du Wiktionnaire. Le logo actuel n'a à priori pas été voté par la communauté. Or, il diffère des autres logos à tuiles de part sa couleur notamment. Cette prise de décision que je lance a pour but de clarifier la situation. Il ne s'agit pas de remettre en question l'utilisation du logo à tuile. Tu peux la voir sur Wiktionnaire:Prise_de_décision/Logo. Merci ! Otourly (discussion) 31 juillet 2016 à 09:01 (UTC)

infringe enfreint les règles[modifier le wikicode]

Yo, j'espère que ta boulette dans les prononciations des formes conjuguées n'a pas fait effet boule de neige (on ne sait jamais avec tous ces bots qui s'amusent à créer des flexions). JackPotte ($) 3 août 2016 à 06:56 (UTC)

« mentonasque »[modifier le wikicode]

Bonjour,

Merce de jeter un œil sur :

Amicalement. Alphabeta (discussion) 3 août 2016 à 10:36 (UTC)

cracou[modifier le wikicode]

salut! tu as des références pour ce mot et cracoulala? --Diligent (discussion) 4 août 2016 à 18:42 (UTC)

Ben, la référence est donnée dans la section "références’ --Ars’ 4 août 2016 à 20:29 (UTC)

oxymore (et sign)[modifier le wikicode]

Bonjour, Et j'ai commencé en travaillant dans le sens inverse. J'ai voulu traduire par un mot seul l'anglais sign. Il y a trop de sens en français pour juste un seul mot anglais. Mort de rire Gene (discussion) 16 août 2016 à 21:04 (UTC)

Feuillu[modifier le wikicode]

Mes plus plates excuses ; je ne me suis rendu compte de mon erreur qu'après avoir relu l'exemple... Merci donc d'avoir corrigé ! — message non signé de 37.174.67.62 (d · c) du 16 août 2016 à 21:06‎

Hameau, Heim[modifier le wikicode]

Réponse: Votre attitude est positive et constructive. Je vous informe que la partie "Les deux se rattachent à l’allemand Heim ou à l’anglais home." était présente avant mon intervention. Par conséquent vous pouvez laisser les équivalent des langues scandinaves. A mon avis seule la partie sur Oummat (en arabe) et Am (hébreux) peut être discutée. — message non signé de 90.32.62.5 (d · c) du 17 août 2016 à 06:41‎

Beurre de cacahouète[modifier le wikicode]

Bonjour mon ami,
Il faut être Québécois comme toi pour ignorer complètement l'histoire de l'Europe et de la France. Je suis né en 1945 et j'ai connu cette période (dont, bien sûr, je n'ai qu'un souvenir personnel limité - mais mes parents m'ont souvent raconté la manière dont il vivaient à cette époque : sais-tu ce que sont les rutabagas et les topinambours. C'est ce que mes parents mangeaient entre 1941 et 1944 : des sortes de navets ressemblant beaucoup à de la betterave pour les vaches.)

Bien sûr que le beurre de cacahouète était complètement inconnu : on ne communiquait, à l'époque, entre les deux continents, que par des bateaux qui mettaient une semaine à traverser l'océan Atlantique. Du continent Nord-Américain on ne savait rien ici, ou très peu de choses. Bien entendu, les produits américains ou canadiens étaient complètement inconnus - mais pourquoi aurait-on cherché ailleurs alors qu'on avait chez nous tout ce qu'on aime - et que la France et Paris se considéraient alors comme le centre du monde civilisé - ce qu'alors ils étaient d'ailleurs effectivement - tout au moins sur le plan culturel.

Imagines-tu que dans l'Allemagne des années 1920-1930, après la défaite de 1919 (la République de Weimar, avant la prise de pouvoir par les nazis), la population dans un état d'extrême pauvreté, une inflation de 1000 % par an (on payait un kilo de carottes plusieurs millions de marks), une société totalement désorganisée, des bandes armées communistes d'un côté, nazies de l'autre, terrorisant les populations citadines, on ait pu consommer du beurre de cacahouète ? Il était déjà difficile de s'y procurer des navets !

Le beurre de cacahouète est ici un produit complètement inconnu de la majorité de la population, pratiquement pas consommé - mon supermarché, qui en dispose, ne doit en vendre que quelques dizaines de pots par mois. On ne le trouve que dans les grands supermarchés ou dans les hypermarchés au rayon des produits exotiques (et c'est la même chose dans le reste de l'Europe - le beurre de cacahouète est difficile à trouver en Allemagne et surtout en Espagne ou en Italie - où ce qu'on mange est bien meilleur) ; en France, on n'en trouve guère qu'à Paris, dans les quartiers chics, pour les snobs et les américanophiles invétérés. Habitant Paris, je n'en consomme pas, bien qu'ayant été trois fois aux E.U. et trois fois au Québec : je ne trouve pas cela vraiment bon et beaucoup trop calorique - ce qui justifie son importation massive par les Américains après la Seconde Guerre mondiale). (La poutine est aussi totalement inconnue ici et lorsque j'en ai décrit la composition à mes amis, ceux-ci ont écarquillé les yeux, étonnés par une nourriture aussi malsaine, aussi calorique et aussi médiocre - ce qui justifie qu'il y ait en Europe beaucoup moins d'obèses qu'en Amérique du nord).

Dans mon enfance, dans les années 1950, il n'y avait ni réfrigérateur, ni machine à laver, ni téléphone, ni télévision - qui n'est apparue chez mes parents qu'en 1968, j'avais 23 ans, - mais il y avait une radio. Dans les années 1960, l'Europe est sortie des ruines de la guerre ; la France a retrouvé en 1962 (1962 !) son niveau de production de 1913 (juste avant deux Guerres mondiales). Le niveau de vie a été multiplié par 5 ou 10 en quelques années : c'est ce qu'on appelle en France les Trente Glorieuses : trente années de croissance extraordinaire entre 1950 et 1980 - comme en Chine dans les années récentes - (mais cela a été la même chose en Allemagne, en Italie, en Grande Bretagne, dans le Benelux - Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, etc.)

À cette époque, en allant à l'école, je voyais une carriole à cheval livrer le lait à la crémerie ; mais notre quartier comportait six salles de cinéma à moins d'un quart d'heure à pied. Tu penses sans doute que nous devions être très malheureux dans un pareil univers. Pas du tout : je garde de mon enfance un tendre souvenir. Nous n'étions pas malheureux de ne pas avoir de réfrigérateur ou de télévision puisque personne n'en n'avait et nous savions à peine que cela existait (à l'époque, c'était d'ailleurs très primitif). Mais les liens familiaux, les liens de voisinage, tous les liens entre personnes étaient pleins d'une chaleur qui a totalement disparue. J'ai bien sûr une automobile, une machine à laver, un réfrigérateur, un four à micro-ondes ; quand ma télévision est tombée en panne, il y a une dizaine d'années, je ne l'ai pas renouvelée et je m'en passe très bien ; j'ai un téléphone intelligent dont je ne sers pas beaucoup et un ordinateur auquel je consacre presque tout mon temps. Les Européens de l'Ouest ont un niveau de vie équivalant à celui des Canadiens ou des Américains ; ce n'est pas le cas des anciens pays de l'Est (Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, etc.) qui ont un niveau de vie environ deux fois plus bas (mais ces pays espèrent - par leur intégration dans l'Union européenne - rattraper rapidement ce retard et le budget commun de l'Union européenne consacre des sommes considérables à l'équipement de ces pays déshérités en infrastructures telles qu'autoroutes, ports, zones industrielles, etc.).

L'Europe, c'est tout petit : sur un territoire grand comme environ trois fois le Québec, il y a 510 millions d'habitants, bien plus qu'aux États-Unis et pas si loin que cela de l'Inde. C'est, tout de même, et de loin, le premier importateur et le premier exportateur mondial en valeur, avant la Chine (les normes européennes sur les produits s'imposent de facto comme des normes mondiales). La concentration des habitants a des avantages et des inconvénients. Tu dois penser qu'il y a des villes partout. Faux : en France, il y a de grandes zones naturelles (à l'échelle européenne évidemment), comme le Massif central, à 400 km de Paris, traversé par une autoroute dont le paysage est somptueux, j'en ai chaque fois le souffle coupé ; le massif des Alpes avec les plus grandes stations de ski du monde et un très grand sommet, le Mont Blanc, à près de 5 000 mètres d'altitude, plus haut que toute montagne de l'Amérique du Nord ; sur la côte sur l'Atlantique, à 600 km de Paris, des plages où se disputent des compétitions internationales de surf ; la côte sur la Méditerranée, à 800 km de Paris, nous rapproche du Moyen-Orient. Londres est à deux heures de Paris en train, Bruxelles, en Belgique, capitale de l'Europe, à trois quarts d'heure. Ceci dit, les différences de langue, de culture, font que les Européens (les Français tout au moins - il y a ici des forêts, des canyons, de petits déserts, des zones de prairies, de grandes montagnes, de grandes plages, des châteaux et des villes historiques, tout cela dans un rayon de quelques centaines de kilomètres) quittent peu leur propre pays ; je ne suis allé que deux fois à Londres et une fois à Bruxelles. Je suis allé deux fois, brièvement, en Allemagne, mais c'est assez difficile car je parle mal l'allemand ; je suis aussi allé en Suisse (qui n'est pas dans l'Union Européenne), c'est à trois heures de route de Paris, mais tellement différent qu'on se sent vraiment à l'étranger ; je connais aussi la Pologne, que j'ai visitée en 1979, avant la chute du mur de Berlin - c'était encore un pays communiste sous l'emprise de L'URSS : j'y ai visité Varsovie, la capitale, somptueuse ville historique, totalement détruite par les bombardements nazis en 1939 et magnifiquement reconstruite à l'identique, et le camp d'extermination d'Auschwitz ; je suis allé en Castille, au sud de l'Espagne ; à Rome et à Venise (sans aucun doute la plus belle ville du monde - à couper le souffle) ; au Cap Nord, au delà du cercle Arctique, en Norvège ; je connais aussi le Danemark, Prague en Tchéquie, Istanbul en Turquie.

La métropole de Paris est plus grande agglomération d'Europe avant Londres, avec presque 13 millions d'habitants. Quand on parle de Paris, il s'agit de la ville historique centrale, assez petite (10 km sur 12), mais très dense, qui compte 2 500 000 habitants. La métropole comporte toutes les banlieues qui s'étendent sur 100 km de l'est à l'ouest et 80 km du nord au sud (banlieue n'ayant pas le même sens qu'en Amérique du Nord : ce sont des zones urbaines aussi denses que le centre de Montréal ou de Québec). J'habite le Paris historique (dans un quartier périphérique qui n'a pas, en lui même, grand intérêt, mais je suis à quinze minutes de la Tour Eiffel ou de Notre-Dame). Le problème est que, vu la densité de l'habitat, il faut entre une et trois heures de voiture pour aller n'importe où hors de son quartier (c'est généralement plus rapide en métro ou en train). Mais c'est assez peu gênant : je me rends rarement très loin de chez moi (c'est-à-dire à plus de 500 mètres ou un kilomètre) : il y a un grand supermarché, huit cinémas (Paris est la ville du monde avec le plus grand nombre de cinémas : plus de 400 salles) et tous les commerces possibles à moins de 200 mètres de mon domicile, j'y vais donc, comme tout le monde ici, à pied ; éventuellement, je prends le bus pour aller un peu plus loin et c'est très rapide.

Lors du vote sur le Brexit, les Britanniques ont voté pour sortir de l'Europe. Pour tout dire, cela n'émeut pas tellement les citoyens de l'UE (Union Européenne, 28 pays) : les Britanniques ont toujours été des emmerdeurs, des empêcheurs de danser en rond et des freins à tout progrès de l'Union. Leur participation a toujours été fondée sur des considérations minablement comptables (I want my money back - « je veux qu'on me rende mon argent » a dit Margareth Thatcher le 30 novembre 1979 à propos de la contribution de la Grande Bretagne au budget de l'UE ; elle était fille d'un épicier, ce qui justifie son propos). Ce faisant, les Britanniques quittent, pour des raisons de boutiquier, un projet unique, inouï et magnifique : unir dans la paix, pour la première fois de leur histoire presque bi-millénaire, tous les pays de l'Europe, au-delà de leurs langues, de leurs cultures, de leurs antagonismes qui ont produit deux Guerres mondiales. Ils veulent que cette union se fasse selon les principes élaborés au XVIIIe par les philosophes des Lumières, selon les principes de la Démocratie britannique et de la Révolution française : « Égalité des Humains, Liberté totale d'expression, Démocratie élective », bref tous les principes énumérés dans un texte écrit dans la langue magnifique du XVIIIe siècle : Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen (1789).

Ces idées, qui ont donné naissance au Canada et aux États-Unis, triomphent dans le monde. Les Européens les appliquent enfin à eux-même, après plusieurs guerres, plusieurs millions de morts (Iere et IIe Guerres mondiales : plus de 40 millions de morts en Europe - je suis né à la fin de la seconde), des destructions et des ruines innombrables. Mais la Vieille Europe, malgré des tas de difficultés, progresse et donne en exemple au Monde un projet inédit - une alliance de peuples profondément différents, antagonistes depuis l'aube de l'Histoire, dans le seul but de la liberté et de la démocratie.

C'est ce projet que les Britanniques abandonnent. Ils se mettent hors de l'Histoire. Bon vent à eux.

J'espère que ce texte te donnera un peu envie de t'intéresser à nous, Européens. Je sais que les Québecois n'aiment pas tellement les Français, contrairement à nous, qui adorons les Québecois. La communauté de langue n'est pas une communauté de culture. Bien que nous parlions la même langue, j'ai compris, en me rendant au Québec, que les Québecois étaient de vrais nord-Américains et n'avaient que très peu de rapport avec l'Europe (encore que le Canada n'est surement pas les États-Unis et constitue une sorte de modèle intermédiaire entre ces deux mondes aussi proches que la Terre de Mars).

Très cordialement.
Gilles MAIRET (discussion) 24 août 2016 à 07:32 (UTC)

@Gilles MAIRET, → voir tl;dr --Ars’ 25 août 2016 à 19:25 (UTC)

Beurre de cacahouhète (suite)[modifier le wikicode]

  1. Tout d'abord mes excuses pour une phrase introductive maladroite que je n'aurais pas dû écrire. Elle provenait du fait que j'ai fréquenté et que je fréquente plusieurs québécois vivant à Paris : lorsqu'ils arrivent, leurs relations avec les Français sont souvent pénibles (pour eux), parce que nos discussions sont toujours truffées de multiples références implicites relatives à l'histoire, aux mœurs, qui leur échappent complètement.
  2. J'élimine virtuellement les trois derniers paragraphes du texte précédent, qui sont totalement hors sujet.
  3. Concernant la nourriture, ma grand-mère, morte en 1975, a consommé un pamplemousse pour la première fois de sa vie quelques mois avant sa mort. Depuis les années 1965 on trouvait à Paris des tomates (importées depuis le sud de la France)), mais ma grand-mère n'en a jamais cuisiné, car, lorsqu'elle a appris à faire la cuisine, vers 1915, on n'utilisait que ce qu'on trouvait dans son propre jardin ou chez les maraîchers : oignons, céleris, carottes, navets, pommes de terre, salades, petits pois, haricots verts, etc.
  4. Tout ceci pour t'explique qu'il est historiquement, culturellement et socialement impossible que la locution "beurre de cacahouète" ait existé avant la Seconde Guerre mondiale. Pour le comprendre, il faudrait que tu viennes ici quinze jours chez de vrais Français (pas dans un voyage organisé).

Bien amicalement. Gilles MAIRET (discussion) 25 août 2016 à 17:08 (UTC)

"pedeapsă cu moartea"[modifier le wikicode]

o.k., Puștiule!

Thésaurus et LexiSession[modifier le wikicode]

Salut Ars’

Je suis content que tu ai adopté ce surnom comme signature, même si j’appréciais également GaAs ! Je suppose que tu as vu passer la nouvelle dynamique que je tente d’initier sous le nom abscons de LexiSession. Il s’agit d’enrichir des thésaurus thématiques chaque mois et d’inviter les collègues des autres Wiktionnaires à venir voir nos magnifiques thésaurus et notamment tout ceux que nous te devons ! C’est une façon que j’ai trouvé pour mettre en valeur tout ce boulot déjà abattu et que je trouve si cool. Du coup, ce mois-ci j’ai proposé de parler des voies urbaines et donc d’enrichir des pages que tu as créé ! Si tu es encore motivé par ce thème, je suis sûr que ton aide serait plus que bienvenue ! Sinon, j’espère que le spectacle de l’amélioration de pages que tu as créé te plaira ! Et si tu as des idées pour le mois prochain, je suis preneur ! J’aimerai bien que les thèmes ne proviennent pas tous de mon esprit génial et si modeste Sourire Noé 1 septembre 2016 à 11:10 (UTC)

Mention teubé[modifier le wikicode]

Salut, en 2011 tu avais publié TB /te.be/, or nous avons récemment sur la Wikidémie avec le cas de AB /a.se bjɛ̃/ que certaines abréviations se prononcent comme leur "forme canonique" si je puis dire. Je voudrais donc savoir si ta prononciation est solide car je ne l'avais jamais entendue. JackPotte ($) 23 septembre 2016 à 12:29 (UTC)

@JackPotte tu devrais te rendre compte que c’est la prononciation de l’article AB qui est ridicule, et qui donc aurait besoin de sources --Ars’ 25 septembre 2016 à 16:43 (UTC)

Merci[modifier le wikicode]

--Elbarriak (discussion) 25 septembre 2016 à 19:28 (UTC)

Méyapadkwa --Ars’ 25 septembre 2016 à 19:33 (UTC)
??? Tu l'as mise sur ma page de discussion.--Elbarriak (discussion) 26 septembre 2016 à 15:52 (UTC)
Cette étoile se place sur la page utilisateur donc. Tu aurais pu l'y mettre comme un grand que tu me sembles être. Mais peut être souhaiterais tu que je remplisse ma page utilisateur ?
@Elbarriak, je n’en ferai évidemment rien tant que ta pu restera vierge (puisque c’est ce que tu souhaites) --Ars’ 4 octobre 2016 à 18:08 (UTC)
Je n'en voyais pas l'utilité et je ne voyais pas quoi mettre sur cette page. Mais finalement, on arrive toujours à écrire pour ne rien dire.--Elbarriak (discussion) 4 octobre 2016 à 20:23 (UTC)

Salut l’Arsène[modifier le wikicode]

Dis-donc mon ami, tu t’y connais en berbère toi? --lassiccardinal [réf. nécessaire] 1 octobre 2016 à 09:12 (UTC)

@Classiccardinal : si tu ne parles pas de la lutte contre les emmerdeurs récurrents des divers projets Wikimedia qui cherchent à imposer leur point de vue contre tout le monde, non je n’y connais rien en berbère --Ars’ 2 octobre 2016 à 17:39 (UTC)
Ben, de rien, l’Arsène?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 4 octobre 2016 à 18:31 (UTC)
@Classiccardinal :Mort de rire --Ars’ 4 octobre 2016 à 18:37 (UTC)

De l'eau sur Proxima b[modifier le wikicode]

J'espère que tu sais nager ! En tout cas, grâce à Pamputt (d · c · b) tu pourras expliquer dans n'importe quelle langue dans quoi tu te trouves ! Mort de rireLyokoï (Parlons Mort de rire) 6 octobre 2016 à 15:08 (UTC)

Répondu sur ta pdd --Ars’ 6 octobre 2016 à 19:08 (UTC)

traîne-savates[modifier le wikicode]

Bonjour, Je crois que traîne-savates n’est pas selon l’orthographe rectifiée de 1990, mais bien celle qui existait déjà avant. --24.48.189.233 24 octobre 2016 à 19:29 (UTC)

Le cafouilleur aurait pour nom Le Petit Larousse, dans sa version 2003. Un autre cafouilleur pourrait être Le Petit Robert 1984, quoique la version 2010 indique cette fois traîne-savate au singulier, traîne-savates au pluriel. --24.48.189.233 25 octobre 2016 à 19:45 (UTC)
Fais au mieux --Ars’ 25 octobre 2016 à 19:51 (UTC)

Ornithologue irlandais[modifier le wikicode]

Clin d’œil Merci --Rapaloux (discussion) 1 novembre 2016 à 10:21 (UTC)

Failte Sourire Ce que je trouve épatant, c'est que quasi toutes les entrées en français existent -Ars’ 1 novembre 2016 à 11:29 (UTC)

Du gâteau sur Proxima b ?[modifier le wikicode]

Viens ! On est bien !

Tu viens ? Mort de rire --— Lyokoï (Discutons Mort de rire) 20 novembre 2016 à 14:08 (UTC)

@Lyokoï, désolé --Ars’ 21 novembre 2016 à 19:32 (UTC)
C'est dommage que tu ne sois pas venu ! Bon, pour ton blocage, hé bien, je t'em.... --François GOGLINS (discussion) 22 novembre 2016 à 19:53 (UTC).

Trop d'exemples ??[modifier le wikicode]

Pourquoi supprimer arbitrairement un des trois exemples de l’article jeu du Fort-Da ? Quelle est la limite ? Sachant que sur le Wiktionnaire il n’y a pas de limite de place… Romainbehar (discussion) 28 novembre 2016 à 22:47 (UTC)

répondu --Ars’ 28 novembre 2016 à 22:51 (UTC)

Nombre d'exemples[modifier le wikicode]

Bonsoir,
Tu supprimes des exemples pour les ramener à 2 par sens . Pourquoi ? --François GOGLINS (discussion) 5 décembre 2016 à 20:40 (UTC).

Parce que ça prend trop de place - et que le Wiktionnaire n’est pas un recueil de citations --Ars’ 5 décembre 2016 à 20:42 (UTC)
Et je présume que tu as décidé cela tout seul . --François GOGLINS (discussion) 5 décembre 2016 à 20:45 (UTC).
@François GOGLINS Et parce que je n’ose pas tjs réduire à 1 seul (et pour tant il faudrait), parce que je ne cherche pas la polémique --Ars’ 5 décembre 2016 à 20:47 (UTC)
Ça ne répond pas à ma question. --François GOGLINS (discussion) 5 décembre 2016 à 20:57 (UTC).
Bonjour. (Un avis :) perso, je trouve ça excessif d’avoir 3-5 citations (qui plus est, longues) pour chaque définition, car ça rend l’essentiel (les définitions) moins accessible.
Sur le Wiktionnaire en anglais, ils ont pris conscience du problème, en adoptant plusieurs solutions : opter pour une onglet « Citations » quand les exemples d’usage ne suffisent pas ; mettre les citations en masqué par défaut, affichables sur un simple clic, pour les lecteurs (proportionnellement peu nombreux) qui veulent les voir ; mettre plusieurs exemples d’usages simples sur la même ligne quand ils sont courts (cf. la définition 27 de l’entrée « get » du Wiktionnaire en anglais, par ex.).
Peut-être devrait-on faire les mêmes choses, pour garder la possibilité d’ajouter des citations en nombre.
Trop de contenu secondaire a tendance à noyer le contenu de première importance. — Automatik (discussion) 5 décembre 2016 à 21:44 (UTC)
J’exprime une opposition de principe qu’un sens ne peut s’extraire d'une seule citation et que les citations ne sont pas un contenu de seconde zone car elles sont la preuve de l’affirmation du sens soutenu. Qu'on ne dépasse pas 5 citations au maximum pour les sens rares et 3 pour les sens communs me convient. Néanmoins, je suis contre la suppression inconsidérée d’information surtout quand il n'y a pas de consensus de la part de la communauté. Ce genre de chose (le nombre de citations par sens) peut-être facilement proposé au vote et conventionné, je te conseille d’en passer par-là Ars’ avant de t’attirer les foudres des citationneurs du projets. --— Lyokoï (Discutons Mort de rire) 5 décembre 2016 à 22:02 (UTC)
Voir la remarque de Lmaltier sur la Wikidémie. Personne n’a dit qu’un sens pouvait s’extraire d’une seule citation. Le sens est censé être couvert par la définition, et les citations sont là davantage pour l’usage, la syntaxe. Parfois, certaines citations n’apportent rien au lecteur qui est venu s’informer sur le sens ou l’usage du mot. Et la plupart des citations littéraires, dans un dictionnaire de langue qui n’est pas un livre de littérature, ne sont sans doute pas des informations de première importance. Bien sûr cela dit, certaines d’entre elles illustrent très bien l’usage du mot et aident le lecteur. Mais ce n’est pas le cas de toutes celles qu’on a, loin s’en faut. — Automatik (discussion) 5 décembre 2016 à 22:21 (UTC)
J’avoue qu'il faudrait une réflexion plus poussée sur la chose, mais attention, nous sommes un dictionnaire descriptif, les citations sont, selon moi, la manière la plus neutre d’être descriptif des usages. --— Lyokoï (Discutons Mort de rire) 5 décembre 2016 à 22:31 (UTC)
Dans Préférences >> onglet Gadget, il y a une option Citations cachées : masquer les exemples par défaut. Il est ensuite possible de les afficher un par un, ou tous d'un coup via la barre de gauche. que l'on peut activer pour ne pas voir les exemples ou les voir à volonté, sens par sens. --François GOGLINS (discussion) 5 décembre 2016 à 22:30 (UTC).

Débrouillez-vous sans moi pour trancher ça --Ars’ 15 décembre 2016 à 19:30 (UTC)

Share your experience and feedback as a Wikimedian in this global survey[modifier le wikicode]

  1. Le principal objectif de l’enquête est d’obtenir des retours sur le travail actuel de la Fondation Wikimédia, sans stratégie à long terme.
  2. Questions légales : pas d’achat nécessaire. Vous devez avoir l’âge de la majorité pour participer. Soutenu par la Fondation Wikimédia (Wikimedia Foundation) située au 149 New Montgomery, San Francisco, CA, USA, 94105. Se termine le 31 janvier 2017. Le don est annulé en cas d’infraction. Cliquez ici pour lire les règles du concours.