Discussion utilisateur:TCY

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bienvenue !
Smiley head happy.svg

Bienvenue sur le Wiktionnaire, TCY. If you don’t speak French, click here


N’hésite pas à consulter comment modifier une page pour de premières indications sur la création et l’édition des pages du Wiktionnaire, ainsi que les conventions et la liste des modèles utilisés. Tu peux également consulter la FAQ et faire tes essais dans le bac à sable.
Pense à consulter les pages d’aide ainsi que les recommandations à suivre, la règle de neutralité, la question des droits d’auteur...

Pour signer tes messages dans les pages de discussions, tape trois fois le caractère ~. Avec un quatrième tilde s’afficheront la date et l’heure. Les articles ne sont pas signés. Nous utilisons parfois des sigles mystérieux pour communiquer entre nous : tu pourras trouver leur explication sur la page jargon.

Si tu viens d’un autre projet Wikimédia, n’oublie pas de mettre les liens vers tes autres pages perso.

Tu peux utiliser ta page personnelle pour te présenter, et demander à te faire parrainer si tu le souhaites.

Si tu as des questions à poser, n’hésite surtout pas à me contacter ou à les poser dans la Wikidémie.

Bonne continuation parmi nous !

Stéphane8888 (discuter) 28 mai 2007 à 07:42 (UTC)

charrière[modifier le wikicode]

Merci de m’avoir fait découvrir un glossaire d’orléanais à travers ce mot en passant derrière vous ! Clin d’œil --— Lyokoï (Discutons Mort de rire) 13 décembre 2017 à 11:04 (UTC)

Notification Lyokoï : Merci pour la remise en forme.
Je suis tombé sur ce mot en écrivant sur l'article WP sur le pont de Bellerive qui traverse l'Allier à Vichy. Dans son ouvrage Vichy historique et médical (1986), Jacques Corrocher, un historien qui écrit beaucoup sur le Bourbonnais, parle d'une charrière qui permettait de traverser l'Allier et reliait Vichy à Bellerive au XVIIe et XVIIIe. Donc le terme devait être aussi employé dans le Bourbonnais. Ayant découvert ce mot et le reprenant dans l'article, j'ai voulu faire un lien vers le Wiktionnaire mais ce sens de bac pour chariots n'existait pas. Et dans mes recherches pour le créer, je n'ai trouvé comme référence que ce glossaire d'orléanais mais se sens de bac à chariot dépasse sans doute cette seule région. TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 11:50 (UTC)
S’il a été utilisé dans un texte français, il faudrait l’ajouter en français aussi, tu peux me copier la phrase du livre en question (avec les infos biblio) ? Je mettrais une définition en (histoire), et je vais chercher de mon côté. — Lyokoï (Discutons Mort de rire) 13 décembre 2017 à 11:58 (UTC)
Notification Lyokoï : Dans Vichy historique et médical de Jacques Corrocher et Dr Paul Reymond, seconde édition, éditions des Cahiers du Bourbonnais, Charroux, novembre 1986, ISBN: 2-85-370 (un peu curieux mais c'est bien ce qui est indiqué comme ISBN deux fois sur l'ouvrage), 217 pages. Mention page 89, dans le chapitre « L'Allier » : La « charrière » de quinze mètres de long et cinq mètres de large pouvait transporter quatre chars à boeufs ou huit voitures à cheval ou une centaine de personnes.
TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 12:28 (UTC)
Notification Lyokoï : J'ai aussi trouvé cette carte postale de 1900 d'Indret (une île sur la Loire, à Indre, en Loire-Atlantique) qui mentionne « le bac et la charrière traversant la Loire ». Sinon l'Allier fait partie du bassin de la Loire et jusqu'à la moitié du XIXe siècle, des bateliers de Vichy descendaient sur la Loire, au dela de Nevers. Peut être que le mot charrière était usité sur l'ensemble bassin fluvial ? TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 12:56 (UTC)
Du coup, j'ai téléversé la photo sur Commons avec un lien vers la définition du wiktionnaire. Encore quelques unes et je créerai une Catégorie:Charrière. Clin d’œil. TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 13:14 (UTC)
Notification Lyokoï : Dernier épisode.
Je suis passé au fond patrimonial de la médiathèque de Vichy pour chercher des informations sur le pont de Bellerive et j'en ai profité pour regarder quelques dictionnaires du Bourbonnais et Berry (les deux dialectes sont a priori assez proches). Rien trouvé sur charrière sauf dans le Dictionnaire du français régional du Berry-Bourbonnais de Pierrette Dubuisson et Marcel Bonin aux éditions Bonneton avec la définition suivante :
  • Charrière, n.f.
    • 1. Chemin de terre [Allier : est]
    • 2. Entrée d'un champ où l'on peut passer en voiture [Cher : ouest].
Mais rien sur un bac.
A ce moment la documentaliste vient me voir en m'expliquant que le monsieur à coté de moi est ... Jacques Corrocher (celui qui a écrit le livre sur l'histoire de Vichy qui m'a fait découvrir ce mot) ! Ce dernier très gentiment m'explique qu'il n'était probablement pas sur du mot puisqu'il l'avait mis entre guillemets et qu'il l'avait probablement trouvé dans un ouvrage spécialisé sur la batellerie de la Loire ou de l'Allier et m'oriente alors vers deux ouvrages.
Le premier est Histoire de la communauté des marchands fréquentant la rivière de la Loire et fleuves descendant en icelle de Denis Jeanson et Philippe Mantellier (2 volumes), 1987 et qui indique dans son glossaire :
Charrière n.f. -> vers 1119 ; de char et -ière
  • 1. Chemin par où passe les charrettes
  • 2. Bateau plat et assez large pour contenir une ou plusieurs charrettes, dont se servait le passeur de la rivière.
De la charrière du travers de la Loire, 4d. 696.
Led. batteau et la charrière se trouvent entièrement perdus. Thibault-Cinq Mars la Pile-4 juil. 1771.
Une charrière garnie pour servir aud. port, charrière propre à passer tant les hommes de pied, chevaux, carrosses que autres. Gey-Digoin-10 nov. 1674.
Encyclopédie. Les dimensions de la charrière variaient entre 7 et 16 m 88 de long, sur 2 à 4 mètres de large. Sa charge maximum pouvait atteindre 15 tonnes. A.D.63-C 6916.
Bac poussé à la bourde ou tiré des berges par des câbles et servant à traverser du bétail, des charrettes, du fourrage, des gens, depuis les îles jusqu'aux rives ou inversement.
A Costet, en aval de Langeac, P. d. D., la charrière est extrêmement mauvaise et hors service, le chevalet rive gauche doit être reconstruit à neuf ainsi que les tabliers ou lèves A.D. 63-C 6916, 1781.
Syn. : charroyère.

Dans le second ouvrage, L'ancienne batellerie de l'Allier & la Dore, de Langeac à Nevers de Pierre Mondanel, aux éditions de Borée, je lis en page 133 : Une plainte adressée, le 10 mars 1780, au châtelain de Vichy contre le fermier, un sieurs Vincent Givois , relate l'inobservation par celui-ci des clauses du bail tant pour le nombre de bachots à utiliser que pour l'usage d'une lève sensiblement moins large que la charrière mesurant 15 m de longueur sur 5 m de large et pouvant assurer la traversée à la fois, de quatre chars attelés chacun de 4 boeufs ou huit voitures tirées chacune par un cheval ou cent personnes, soit une charge maximum de 15 tonnes..
La définition de cette charrière est presque mot pour mot le texte dans le livre de Jacques Corroyer. C'est donc dans ce livre qu'il avait eu connaissance de ce mot.
Et bien je n'aurais pas penser chercher aussi précisément quelque chose pour le Wiktionnaire Clin d’œil... TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 18:44 (UTC)
La première source je l’ai utilisée pour l’orléanais sur la même page ! Clin d’œilLyokoï (Discutons Mort de rire) 13 décembre 2017 à 19:30 (UTC)
Du coup, au vu des différentes références (Loire-Atlantique, Orléanais, Vichy, Langeac,...) je pense que l'on peut élargir la zone d'influence du mot au bassin de la Loire non ? TCY (discussion) 13 décembre 2017 à 22:59 (UTC)
Attention, l’orléanais, c'est une autre langue, une langue d’oïl, une langue sœur du français. C’est un "patois". Clin d’œil Il faudrait donc voir si l’usage dans les autres régions est une transmission de patois en patois ou bien une extension en français (ou bien les deux). — Lyokoï (Discutons Mort de rire) 14 décembre 2017 à 22:59 (UTC)