Drymo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin Drymo.

Nom propre [modifier le wikicode]

Drymo \Prononciation ?\ féminin

  1. Une des Néréides, dans la mythologie grecque.

Traductions[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien Δρυμώ, Drumô.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Drymō
Vocatif Drymō
Accusatif Drymum
Génitif Drymūs
Datif Drymuī
Ablatif Drymū

Drymo \Prononciation ?\ féminin

  1. (Mythologie) Drymo.
    • At mater sonitum thalamo sub fluminis alti
      sensit. Eam circum Milesia vellera Nymphae
      carpebant hyali saturo fucata colore,
      Drymoque Xanthoque Ligeaque Phyllodoceque,
      caesariem effusae nitidam per candida colla,
      Nesaee Spioque Thaliaque Cymodoceque,
      Cydippeque et flava Lycorias, altera virgo,
      altera tum primos Lucinae experta labores,
      Clioque et Beroe soror, Oceanitides ambae,
      ambae auro, pictis incinctae pellibus ambae,
      atque Ephyre atque Opis et Asia Deiopea
      et tandem positis velox Arethusa sagittis.
      — (Virgile, Georgicon, IV)
      Cyrène, du fond de sa couche humide, entendit la voix de son fils. Près d’elle ses nymphes filaient les toisons de Milet, aux teintes verdoyantes : c’étaient Drymo, Xantho, Ligée, Phyllodoce, dont les beaux cheveux tombaient épais sur leurs blanches épaules ; Nésée, Spio, Thalie, Cymodocé, Cydippe et la blonde Lycorias, l’une encore vierge, (4, 340) l’autre qui pour la première fois avait connu les douleurs de Lucine ; Clio et sa sœur Béroé, toutes deux filles de l’Océan, toutes deux vêtues de peaux bigarrées que retenaient des agrafes d’or ; Éphyre, Opis, Déjopée fille d’Asius, et l’agile Aréthuse qui venait de déposer l’arc et les flèches. — (traduction)

Références[modifier le wikicode]