Légion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : légion

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Par ellipse de Légion étrangère.

Nom propre [modifier le wikicode]

Légion \le.ʒjɔ̃\ féminin singulier

  1. (Militaire) (France) Le corps de la Légion étrangère.
    • Et moi, dit l'autre avec une soudaine brusquerie, j'ai pris cinq piges aux Joyeux et cinq à la Légion. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il jeta sur son lit son grand manteau réglementaire, moitié djellaba, moitié manteau de paysan andalou écussonné sur la poitrine aux armes de la Légion. — (Pierre MacOrlan, la Bandera, 1931)
    • Il s'agissait d'une redoutable gouape, au regard vif, au teint livide. Ancien sous-off’ de la Légion, il avait d'abord été cassé de son grade, puis ayant « passé au falot », il s'était vu condamner à trente ans. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 50)
    • L’escorte placée sous mes ordres n’était que de vingt-huit fantassins de la Légion et trente-sept cavaliers, chasseurs d’Afrique et spahis. — (Pierre-Napoléon Bonaparte, Un mois en Afrique, 1850)
    • Je peux ajouter qu'un frère de Maria Soledad, qui avait aussi vécu la guerre d'Espagne, fit le coup de feu dans le maquis, puis s'engagea pendant cinq ans dans la Légion où il fit d'ailleurs l’Indochine... — (Désiré Sanchez, Le Vent du souvenir (suivi de Sous-marinier) : Autobiographie, Éditions Publibook, 2011, p. 18)
  2. (Plus rare) (France) (Par ellipse) Légion d’honneur.

Voir aussi[modifier le wikicode]