Légion d’honneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Légion-d’Honneur

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1802) Composé de légion et d’honneur.

Nom propre [modifier le wikicode]

Légion d’honneur \le.ʒjɔ̃ d‿ɔ.nœʁ\ féminin

  1. (France) Décoration militaire ou civile décernée par la République française.
    • Vu l'état des services de M. de Lajus, […], M. de Lajus maire le Saint-Simon-de-Bordes (Charente-Inférieure) est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d’honneur. (Du 11 Août 1850.) — (Bulletin des lois de la République française, vol.14, 1851, p.153)
    • Il n’ignorait pas les malpropretés auxquelles donne souvent lieu l’attribution de la Légion d’honneur à des industriels, à des commerçants, à des financiers. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires : (I) Ma jeunesse orgueilleuse., 1942)
    • Acceptons que le courage militaire demeure l’apanage d’une caste enfantine et bruyante, et ne se répande pas, comme l’a fait la Légion d’honneur, son insigne, parmi les professeurs, les contrôleurs, les peintres… — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • — On les condamne donc à mort ceux qui vont proclamant des vérités,
      — Tiens !… Parbleu !… Il ne manquerait plus qu’on les nommât ministres ou archevêques… ou qu’on leur donnât la croix de la Légion d’honneur !… Ah ! çà !… D’où venez-vous ?
      — (Octave Mirbeau, La vache tachetée)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]