Lesbos

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du grec ancien Λέσβος, Lésbos.

Nom propre [modifier le wikicode]

Invariable
Lesbos
\lɛs.bɔs\
ou \lɛs.bos\

Lesbos \lɛs.bɔs\[1] ou \lɛs.bos\ féminin invariable

  1. (Géographie) Île de la mer Égée. Célèbre pour ses vins ; patrie de Théophraste (390–305) et de la poétesse Sappho (vers 600 av. J.-C.), archétype du lesbianisme.
    • On dit que Sapho de Lesbos a été une fort bonne maîtresse en ce métier, voire, dit-on, qu’elle l’a inventé, et que depuis les dames lesbiennes l’ont imitée en cela et continué jusques aujourd’hui. — (Brantôme [Pierre de Bourdeille], Vies des dames galantes, 1666 , Gallimard, Folio classique, 1995)
    • - Goûtez de ce vin de Lesbos, Pansa, dit Salluste ; il est excellent. — (Bulwer-Lytton, Les Derniers Jours de Pompéi, 1834, traduction d’Hippolyte Lucas, 1859)
    • La terre de Daphnis et de la petite Chloé, la vieille île éolienne devant laquelle l’amiral Caillard va mettre en batterie ses monstrueux canons, Lesbos est aussi mal connue qu’elle est célèbre. — (Pierre Louÿs, « Lesbos aujourd’hui », 1901, dans Archipel, 1932)
    • Mère des jeux latins et des voluptés grecques,
      Lesbos, où les Phrynés l’une l’autre s’attirent
      […]
      Lesbos, terre des nuits chaudes et langoureuses
      […]
      Vierges au cœur sublime, honneur de l’archipel,
      Votre religion comme une autre est auguste,
      Et l’amour se rira de l’Enfer et du Ciel !
      — (Charles Baudelaire, « Lesbos », dans Les Fleurs du mal, 1861)
  2. (Par extension) Monde des lesbiennes.
    • Un canot couvert d’une tente et monté par quatre femmes descendait lentement le courant. […] Tout à l’arrière, sous la tente, deux belles filles grandes et minces, l’une brune et l’autre blonde, se tenaient par la taille en regardant sans cesse leurs compagnes.
      Un cri partit de la Grenouillère : « Vl’à Lesbos ! » et, tout à coup, ce fut une clameur furieuse ; une bousculade effrayante eut lieu ; les verres tombaient ; on montait sur les tables ; tous, dans un délire de bruit, vociféraient : « Lesbos ! Lesbos ! Lesbos ! »
      — (Guy de Maupassant, « La Femme de Paul », in La Maison Tellier, 1881)
    • Harriette de Sonny, la fameuse poétesse, va à un rendez-vous. C’est la grande étoile de Lesbos à Paris […] et ses désirs s’exaltent avec fureur au début de chaque été. Alors, elle se met en chasse. Il lui faut des jouvencelles tendres, éduquées, musiciennes, qui sachent goûter sa littérature. — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Lesbos sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 274

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin Lesbos.

Nom propre [modifier le wikicode]

Lesbos (pluriel: )

  1. (Géographie) Lesbos.
    • Hauptstadt Lesbos ist Mytilene.

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien Λέσβος, Lésbos.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Lesbos
Vocatif Lesbe
Accusatif Lesbon
Génitif Lesbī
Datif Lesbō
Ablatif Lesbō

Lesbos \Prononciation ?\ féminin

  1. (Géographie) Lesbos.
    • Clarissima autem Lesbos, a Chio LXV, Himerte et Lasia, Pelasgia, Aegira, Aethiope, Macaria appellata. fuit VIIII oppidis incluta: ex his Pyrrha hausta est mari, Arisbe terrarum motu subversa, Antissam Methymna traxit in se, ipsa VIIII urbibus Asiae in XXXVII p. vicina. et Agamede obiit et Hiera ; restant Eresos, Pyrrha et libera Mytilene, annis MD potens. — (Pline, Naturalis Historia)
      A 65.000 pas de Chios est Lesbos, île très célèbre, ayant porté les noms de Himerte, Lasia, Pélasgia, Aegira, Éthiope, Macaria, et illustre par neuf villes ; parmi ces villes, Pyrrha a été engloutie par la mer, Arisbe a été renversée par un tremblement de terre, Antissa a été englobée par Méthymne, qui est voisine de neuf villes d'Asie sur une longueur de 37.000 pas; Agamède a péri aussi, de même que Hiéra; sont debout Erésus, Pyrrha et Mitylène, libre, qui a été puissante pendant 1.500 ans.

Variantes[modifier le wikicode]

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]