Lustucru

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : lustucru

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1661) (Nom propre 1) Première attestation sous la plume de Raymond Poisson dans Lubin ou le Sot vengé[1][2] ; également écrit L’eusses-tu-cru. Le wallon lustucru a le sens de « enfant remuant, tapageur[2] » ; dans le Hainaut lustucru a celui de « niais, imbécile[2] » ; voir loustic (« bouffon »). L’association avec la mère Michel qui a perdu son chat, selon une chanson célèbre, est inséparable du mot mistigri avec lequel il est en assonance ; le sens de « croque-mitaine » relève également de cette association.
Les autres mots dérivent du premier.

Nom propre 1 [modifier le wikicode]

Lustucru \lys.ty.kʁy\ masculin singulier

  1. Personnage de l’imagerie populaire :
    1. Personnage imaginaire qui aurait eu l’idée de reforger la tête des femmes, créditées de tous les défauts par leurs maris (époque des précieuses), faisant fonction en quelque sorte de « médecin céphalique » et qui fut représenté sur des gravures et comme personnage de pièces de théâtre. Les femmes se vengèrent en le mettant à mort.
      • Ce forgeron d’un nouveau genre fut appelé L’eusses-tu-cru, vite contracté en Lustucru pour bien faire ressentir sans doute le peu de confiance que l’on devait accorder aux « guérisons » qu’il se flattait d’ opérer. — (Fédération internationale des instituts et sociétés pour l'étude de la Renaissance, Folie et déraison à la Renaissance: Colloque international tenu en novembre 1973‎ - Page 90, 1976)
      • Céans Me. LUSTUCRU a un secret admirable, qu'il a apporté de Madagascar pour reforger et repolir sans faire mal ni douleur les têtes des femmes accariâtres, bizarres, criardes, diablesses, enragées, fantasques, glorieuses, hargneuses, insupportables, lunatiques, méchantes, noiseuses, obstineés, pie-grièches, revêches, sottes, têtues, volontaires, et qui ont d'autres incommodités. — (Description du tableau de Lustucru)
      • Corrige si tu peux, par un discours honnête,
        De ta femme l'esprit querelleux et bourru :

        Si cela ne fait rien, pour amollir sa tête,
        Ou prends martin bâton, ou va chez Lustucru. — (Corrige si tu peux, par un discours honneste (inconnu; entre 1660 et 1680), site mariage.uvic.ca/)
      • Il nous est besoin et nécessaire pour notre repos d'ôter du monde cet ennemi de notre sexe, ce forgeron d'enfer qui veut mêler de reforger, polir et rabonnir nos têtes pour contenter l'esprit bourru de nos jaloux maris qui croient faire beaucoup de nous envoyer chez Lustucru. — (Le massacre de Lustucru par les femmes (Lagniet), 1660)
    2. (Par extension) Personnage méchant, avec les femmes ou les enfants, comme un croquemitaine, un ogre, le Père Fouettard ou un loup-garou.
      • C’est la mère Michel qui a perdu son chat,
        Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra.
        C’est le père Lustucru qui lui a répondu :
        « Allez, la mère Michel, vot’ chat n’est pas perdu. »
        — (Mère Michel)
      • Le kulen, notre Lustucru, rôde dans les berceuses peules comme Nunu dans les berceuses maures du Tagant... — (Charles Béart, Recherche des éléments d'une sociologie des peuples africains, 1960)
      • C'est le grand Lustucru qui passe
        C’est le grand Lustucru qui mangera
        Tous les petits gars qui ne dorment guère
        Tous les petits gars qui ne dorment pas
        . — (Refrain de la chanson Le grand Lustucru, Jacques Deval)
  2. (Par plaisanterie) Employé comme nom affectueux.
    • Juliette sera à deux doigts de l'épouser, pour lui délaissera le chant, et l'étonnera toujours en l'appelant, espiègle affection, « mon Lustucru pointu ». — (Michel Grisolia, Françoise Mallet-Joris, Juliette Gréco, 1975)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Lustucru \lys.ty.kʁy\ masculin

  1. Personnage niais.
    • Un drôle de lustucru.

Nom propre 2[modifier le wikicode]

Lustucru \lys.ty.kʁy\ (Marque commerciale)

  1. Marque française de pâtes alimentaires qui appartient aujourd'hui au groupe Panzani.
    • « Une augmentation de 10 à 15 % suffit à faire disparaître nos marges », explique-t-on chez Lustucru. — (Le Nouvel Économiste, 1987)

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Lustucru \lys.ty.kʁy\ féminin, singulier et pluriel identiques

  1. (Par extension) Pâte fabriquée par Lustucru.
    • Les pâtes, recette italienne, étaient plus épaisses que les Lustucru ou les Milliat Frères, mais très acceptables. — (Jacques Delatour, Carnets d'un écolier de Franche-Comté, 1939-1944, 2001)

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Lustucru Lustucrus
\lys.ty.kʁy\

Lustucru \lys.ty.kʁy\ masculin

  1. Nom donné à des insurgés du Boulonnais en 1662.
    • Au tout début du règne de Louis XIV, quatre cents paysans du Boulonnais, surnommés les Lustucrus, qui s'étaient soulevés contre une nouvelle taxe, furent condamnés aux galères. — (Jacques-Guy Petit, Histoire des galères, bagnes et prisons, 1991)


Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]