Moncade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’espagnol Moncada, en catalan Montcada.

Nom propre [modifier le wikicode]

Moncade \Prononciation ?\

Armes des Montcade
  1. (Géographie) Commune d'Espagne de la province de Valence.
    1. Nom court de Montcada i Reixac, en Catalogne.
  2. (Histoire) Famille noble originaire de Catalogne, seigneurs dans le Béarn, intervenant dans l'Espagne, la Sicile, l'Empire byzantin et les Pays-Bas espagnols.
    • Outre ce conseil d’État, que je n’ai pas rangé dans l’exactitude du rang ni parlé de tous ses membres, il y avoit encor ; quelques seigneurs dont les grands emplois ne permettoient pas qu’il se délibérât rien d’aussi important sur la monarchie sans eux. Tels étoient le duc de Medina-Sidonia, l’aîné des Guzman, majordome-major du roi ; le comte de Benavente, l’aîné des Pimentel, sommelier du corps ; don Fernand de Moncade, dit d’Aragon, duc de Montalte, président des conseils d’Aragon et des Indes ; don Nicolas Pignatelli, duc de Monteléon, chevalier de la Toison, qui a été vice-roi de Sardaigne, et un des plus grands seigneurs des royaumes de Naples et de Sicile ; et le marquis de Villena ou duc d’Escalona, par son rare mérite et les grands emplois par lesquels il avoit passé. — (Saint-Simon, Mémoires)
    • For de Bearn, ou Fors, ce sont les coûtumes de ce pays. Le for général de Bearn fut confirmé en 1088 par Gaston IV. en la même année où il succéda à Centule son pere. Ainsi c’est par erreur que la confirmation de ce for est communément attribuée à Gaston VII. troisieme seigneur de la maison de Moncade. — (L’Encyclopédie)
  3. (Littérature) Seigneur espagnol appelé don Juan, du célèbre roman picaresque, Histoire de Gil Blas de Santillane de Lesage — (1715 - 1735).
  4. (Littérature) Personnage de L’École des bourgeois — (1728) de d’Allainval, présenté comme le type de ceux qui cherchent à séduire les jeunes bourgeoises, et même à les épouser tout en les méprisant, elles et leurs familles.
    • Harmodius le niveleur, métamorphosé en marquis de Moncade, me parut une chose si bouffonne que je ne pus retenir un éclat de rire. — (Charles de Bernard, Un Acte de vertu)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Moncade sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]