Mont-Blanc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De mont et blanc.

Nom propre [modifier le wikicode]

Mont-Blanc \mɔ̃.blɑ̃\ masculin

Le sud de l'empire français. Le département du Mont-Blanc est situé au nord-ouest de la carte.
  1. (Géographie) Sommet des Alpes françaises.
    • Puis à l’horizon qu’il ferme comme s’il était la dernière sommité de cette chaîne que sa masse nous dérobe et qui fuit vers les Pyrénées, dominant pics et aiguilles, couché comme un ours blanc sur les glaçons d’une mer polaire, le frère du Chimboraço et de l’Immaüs, le roi des montagnes d’Europe, le Mont-Blanc, cette dernière marche de l’escalier de la terre à l’aide duquel l’homme se rapproche du ciel. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, t. 1, 1833)
  2. (Histoire) (Rare) Surnom qui fut donné à Jacques Balmat, après qu’il eut gravi le Mont-Blanc.
    • Au dessert, je mis la conversation sur les exploits de Balmat […] Le surnom de Mont-Blanc qu’il a conservé prouve du reste qu’il est fier des souvenirs que j’invoquais. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, t. 1, 1833)
  3. (Histoire) Ancien département français ayant existé de 1792 à 1815 et dont le chef-lieu était Chambéry.

Notes[modifier le wikicode]

La graphie ‹ Mont-Blanc ›, pour désigner le sommet des Alpes françaises, est recommandée dans le Guide du typographe du Groupe de Lausanne de l’Association suisse des typographes (AST). D’autres guides orthographiques ou typographiques recommandent plutôt la graphie ‹ mont Blanc ›.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Groupe de Lausanne de l’Association suisse des typographes (AST), Guide du typographe, 2015, ISBN 978-2-9701032-0-2

Voir aussi[modifier le wikicode]