Monte-Carlo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Monte Carlo, Montecarlo

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1866). De l’italien monte « mont » et Carlo « Charles ». Création de toute pièce en l’honneur du prince souverain Charles III de Monaco.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Monte-Carlo
\mɔ̃.te kaʁ.lo\
Carte administrative de la principauté de Monaco.

Monte-Carlo \mɔ̃.te kaʁ.lo\

  1. (Toponyme) Quartier de la principauté de Monaco.

Abréviations[modifier le wikicode]

  • MC (fautif)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Il existe aussi une prononciation \mɔ̃.te kaʁl\.

  • Le grammairien belge Léon Warnant (1919-1996) signale cette variante \mɔ̃.te kaʁl\ en 1987, après la prononciation usuelle [LW].
  • Une enquête publiée en 1992 ne mentionne que prononciation \mɔ̃.te.kaʁl\  [LJB], mais l’occurrence de « Monte-Carlo » est unique dans cette enquête.
  • Le généalogiste Jean-Fred Tourtchine indique en 2002 : « Le nom de Monte Carlo est souvent francisé en Monté-Carle. » [JFT] Cette « francisation » étant à comprendre « francisation à l’oral » (\mɔ̃.te kaʁl\).

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [LW] Léon Warnant (1919-1996), Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle, Duculot, édition de 1987, CXVII pages + 988 pages ISBN 2-8011-0581-3, entrée « Monte-Carlo » en page 863.
  • [LJB] Louis-Jean Boë, Jean-Pierre Tubach, De A à Zut : Dictionnaire phonétique du français parlé, éditions Ellug, Grenoble, 1992, 189 p. ISBN 2-902709-74-9, page 78 entrée « Monte-Carlo ».
  • [JFT] Jean-Fred Tourtchine, Le Royaume de Bavière volume III — La Principauté de Monaco, collection « Le manuscrit du CEDRE : dictionnaire historique et généalogique », Cercles d’études des dynasties royales européennes (CEDRE), 289 pages, avril 2002, ISSN 0993-3964, page 147 (in notice relative à Charles III de Monaco).