Nénette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : nénette

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom propre 1) (Mai 1918) Emprunt du nom des poupées Rintintin et Nénette créée par Francisque Poulbot en 1913.
(Nom propre 2) (1913) Selon Paul Gsell, Poulbot attribua à ses poupées les petits noms que lui-même et son épouse s’échangeaient dans l’intimité : Rintintin pour madame et Nénette pour monsieur. Il est donc vraisemblable que Rintintin ait été destiné à la fille et Nénette au garçon dans le couple de poupées[1].

Nom propre 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Nénette Nénettes
\nɛ.nɛt\
Petite fille jouant avec Rintintin et Nénette, par Poulbot (juillet 1918)

Nénette \nɛ.nɛt\ féminin

  1. Petite poupée française en laine représentant une fille, liée par la tête avec un fil tressé à son ami Rintintin, qui servait de porte-bonheur à la fin de la Première Guerre mondiale (1918).
    • Pendues à un brin de laine tressée, deux minuscules poupées se balancent depuis quelques jours au corsage des Parisiennes. C’est Nénette et Rintintin ! Juponnée en danseuse, Nénette est, en général, confectionnée de laine rouge doublée, effilochée et coupée, tandis que Rintintin, culotté à la mode hollandaise, est d’un jaune éclatant. À chaque pas, cet inséparable ménage de poupées miniatures sautille et cabriole avec joie ; c’est gracieux, c’est amusant. Et puis, pour tout dire, Nénette et Rintintin sont des fétiches... Il paraît qu’ils préservent des gothas ! — (Échos, Le Journal, 07/05/1918, page 2)
    • Un ami nous écrivait récemment de Paris : « La mode est aux Nénettes et aux Rintintins. Il s'agit de deux horribles poupées de laine que Parisiens et Parisiennes suspendent à leur chaîne de montre, à leur cou ou à leur ceinture, et auxquelles on attribue le pouvoir de protéger contre les Gothas et les Berthas. […]. » — (Revue pratique d’apologétique, vol. 27, éd. G. Beauchesne, 1918, page 538)
    • […], en tant que simulacres, elles étaient la sauvegarde des habitants du logis, exactement comme les Nénettes et Rintintins de laine, que la dernière guerre, par atavisme ou non, a ressuscités contre la haine farouche de monstres infâmes échappés de l'enfer et volant dans l'espace pour accabler l'humanité. — (Précis analytique des travaux de l’Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Rouen, Rouen : chez P. Periaux, 1919, page 712)
    • Nous en avons vu de nombreux exemples pendant la dernière guerre, et les Nénettes et Rintintins, et autres gris-gris de même acabit, nous interdisent même de sourire de ceux qui nous ont précédé dans l'histoire. — (Bulletin de la Société française d'histoire de la médecine et de ses filiales, vol. 17, éd. Alphonse Picard & Fils, 1923, page 71)
    • Jeudi 25 mars 1915 : Marie-Louise veut absolument coudre une image en tissu de la poupée Rintintin dans le veston de Jules et une de celle de Nénette dans mon paletot, pour nous protéger des zeppelins. — (Sophie Humann, Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, Gallimard Jeunesse, 2017)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Nom propre 2[modifier le wikicode]

Nom propre
Nénette
\nɛ.nɛt\
Les poupées Nénette et Rintintin (ou inversement ?) de Poulbot

Rintintin \nɛ.nɛt\ féminin

  1. Nom d’une poupée, petite fille accompagnée de son ami Rintitin, créée en 1913 par Francisque Poulbot.
    • Les poupées de Poulbot, ces fameuses poupées dont on a tant parlé, sont terminées. [...] Nénette est le nom de la fille et Rintintin celui du garçon. Ce sont les Poulbotes, gavroches, ironiques, souriantes, comme les gosses de la rue, graine de pavé sublime qui deviennent aussi bien des héros que des bandits ; elles feront la joie de bien des enfants. — (Échos, Comoedia, 10/09/1913, page 1)
    • Souvent des artistes de talent ne dédaignent pas de créer un modèle. Le dessinateur Poulbot vient de nous donner deux types bien particulier du gosse parisien : Nénette et Rintintin, les nouveautés de l’hiver. Après tout, Isabey n’a-t-il pas dessiné pour le Roi de Rome une poupée restée célèbre ? — (Tout Paris, Bloc-Notes Parisien : Poupées, Le Gaulois, 21/12:1913, page 1)

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Nénette sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. L’Apprenti, Nenette et Rintintin, L’Œuvre, 27/05/1918, page 3