Nymphaeus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de nympha avec le suffixe -eus.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Nymphaeus
Vocatif Nymphaee
Accusatif Nymphaeum
Génitif Nymphaeī
Datif Nymphaeō
Ablatif Nymphaeō

Nymphaeus \Prononciation ?\ masculin singulier

  1. (Géographie) Ninfa, cours d’eau du Latium.
    • dein quondam Aphrodisium, Antium colonia, Astura flumen et insula, fluvius Nymphaeus, Clostra Romana, Cercei, quondam insula inmenso quidem mari circumdata, ut creditur Homero, et nunc planitie. mirum est quod hac de re tradere hominum notitiae possumus. — (Pline le Jeune, Naturalis Historia, III)
      puis un temple de Vénus, aujourd'hui ruiné; Antium, colonie; le fleuve et l'île Astura; le fleuve Nymphée; Clostra Romana; Circeï, jadis une île, et même entourée d'une mer immense, au dire d'Homère (Od. X, 194), aujourd'hui située dans une plaine. — (traduction)
  2. (Géographie) Mont de Thessalie consacré aux nymphes.
    • In Thessalia autem Orchomenus, Minyius antea dictus, et oppidum Alimon, ab aliis Holmon, Atrax, Palamna, fons Hyperia, oppida Pherae, quarum a tergo Pieria ad Macedoniam protenditur, Larisa, Gomphi, Thebae Thessalae, nemus Pteleon, sinus Pagasicus, oppidum Pagasa, idem postea Demetrias dictum, Tricca, Pharsali campi cum civitate libera, Crannon, Iletia. montes Phthiotidis Nymphaeus, quod topiario naturae opere spectabilis, Buzygaeus, Conacoessa, Bromiaeus, Daphusa, Chimarone, Athamas, Stephane. — (Pline le Jeune, Naturalis Historia, IV)
      En Thessalie, Orchomène, appelée jadis Minyée; la ville d'Almon, appelée par d'autres Salmon; Atrax, Pelinna, la source Hyperia, les villes de Phères, derrière laquelle est la Piéride, s'étendant jusqu’à la Macédoine, de Larisse, de Gomphi, de Thèbes Thessalienne: le bois Ptéléon, le golfe Pagasique; la ville de Pagase, appelée plus tard Démétrias; Tricca, les champs de Pharsale, avec une cité libre; Cranon, Ilétie; montagnes de la Phthiotide: le Nymphée, remarquable par des dispositions naturelles qui imitent les décorations des jardins; le Buzygée, le Donacésa, le Bermius, le Daphissa, le Chimérion, l'Atharnas, le Stéphané. — (traduction)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]