Occident

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : occident

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Mot occident utilisé comme nom propre, emprunté au latin occidens, du verbe occido (« tomber »).

Nom propre [modifier]

Occident \ɔk.si.dɑ̃\ masculin

  1. (Histoire) (Désuet) Europe par opposition à l’Asie de l’Ouest. Note : N’incluait pas, le plus souvent, la Russie.
    • Telle est en toute chose l’opposition constante de l’Orient et de l’Occident : l’Orient invente et conserve, l’Occident applique et perfectionne. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Pendant toute cette longue et douloureuse marche, les souvenirs d’Occident revenaient aux malheureux croisés plus frais et plus chers que jamais. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • En Occident, on sait combien le règne végétal a inspiré l’art du moyen âge. Dans les cathédrales s’épanouit une flore de pierre aussi riche que la flore persane, aussi merveilleuse par les formes que celle-ci l’est par les couleurs. — (Léon Lagrange, L’Art et l’Industrie, dans Le Correspondant, Paris : Charles Douniol, octobre 1865, vol. 66, p. 352)
    • L’opinion publique l’accueillit avec joie. Elle ne vit qu’une chose : il était mis un terme à tous dissentiments entre les deux grandes nations d’Occident. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (À partir du XIXe siècle) Pays européens et anglosaxons (États-Unis, Canada, Australie).
    • Mais le conservateur musulman traditionnel, quiétiste, […], croit toujours que la vérité et la sagesse suprêmes résident dans l’Islam, supérieur, non dans l’Occident, inférieur. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 38)
    • Les enjeux de la présence musulmane en Occident : les musulmans constituent une part de plus en plus importante des populations occidentales mais leur intégration, voire leur reconnaissance est parfois difficile.
    • Grand débat du futile dans le monde de chez moi : est-il “licite” de fêter le Nouvel An selon les critères religieux ? Selon les salafistes et les islamistes, non, bien sûr. Pas plus que pour les néonationalistes et les anticolonialistes (mais qui font le voyage en Occident en famille, y consomment, y vivent). — (Kamel Daoud, La guerre des calendriers, Le Point, 12 janvier 2017)
  3. (Diplomatie) (Guerre froide) Pays de l’Ouest.
    • Les pays membres du CAD (dix-sept Etats industrialisés de l’Occident, y compris le Japon et l’Australie) totalisent à eux seuls des apports financiers d’un montant de 12,7 milliards (y compris celui de la Banque mondiale). — (Jeune Afrique, nos 435-451, 1969)
    • On emploie le terme d’« Occident » pour désigner les pays démocratiques d’Europe occidentale et d’Amérique, ainsi que d’autres pays qui leur sont semblables sous le rapport social et qui tendent aux mêmes modèles. Le terme « pays de l’Est » désigne les pays socialistes (communistes) et ceux qui suivent leur exemple. […] Les relations entre l’Occident et les pays de l’Est peuvent être considérées de plusieurs points de vue différents. — (Alexandre Zinoviev, Nous et l’Occident, 1981, p. 19)
  4. (Contexte arabo-musulman) Maghreb.
    • C’en fut une autre [de « lettre chérifienne »] qui, lors de l’entrée en guerre de la Turquie, désolidarisa l’Islam d’Occident de celui de Constantinople. — (Hubert Lyautey, Paroles d’action, discours à Rabat, le 4 avril 1923 ; Librairie Armand Colin, Paris, 1927, p. 392)

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]