Pandémonium

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1663) De l’anglais Pandaemonium créé par John Milton dans son livre Paradise Lost (Le Paradis perdu), du grec ancien πᾶν, pân (« tout ») et δαίμων, daímôn (« démon »).

Nom propre [modifier le wikicode]

Invariable
Pandémonium
\pɑ̃.de.mɔ.njɔm\

Pandémonium \pɑ̃.de.mɔ.njɔm\ masculin

  1. (Désuet) Lieu imaginaire que l’on suppose être la capitale de l'Enfer, et où Satan convoque le conseil des démons.
    • Satan arrive à Pandémonium; il raconte avec vanité, dans une pleine assemblée, la victoire qu'il a remportée sur l'homme. Au lieu des applaudissemens qu'il comptoit recevoir, il entend un sifflement général. Les anges de ténèbres sont changés tout à coup en serpens : […]. — (« Argument » sur le livre 9, Paradis perdu, traduit par Jacques Delille, tome 3, Paris : chez Giguet & Michaud, an XIII (1805), p. 124)
    • Une chose encore certaine, c'est que tous les morts, au jour du jugement, marcheront sous la terre comme des taupes, à ce que dit le Talmud, pour aller comparaître dans la vallée de Josaphat, qui est entre la ville de Jérusalem et le mont des Oliviers. On sera fort pressé dans cette vallée; mais il n'y a qu'à réduire les corps proportionnellement, comme les diables de Milton dans la salle du Pandémonium. — (Voltaire, « Résurrection », dans le Dictionnaire philosophique, annoté par M. Beuchot, tome 7, inclus Œuvres de Voltaire, tome 32, Paris : chez Lefèvre & chez Werdet & Lequien, 1829, p. 137)

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]