Paray-le-Moineau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Paray-le-Moineau
\Prononciation ?\

Paray-le-Moineau \Prononciation ?\

  1. (Géographie) (Archaïsme) Très ancienne dénomination de la ville de Paray-le-Monial dans le département français de la Saône-et-Loire.
    • Paray-le-Moineau , Pareium Moniacum ; ville de France en Bourgogne , dans le Païs de Charolois. — (Le dictionnaire géographique, contenant la situation et l'étenduë des états, empires, royaumes, provinces, villes, fleuves, rivières, et des autres lieux les plus considérables du monde, Paris : chez Jacques Collombat, 1696, p. 246)
    • […] ; en 1618, les Jésuites s'établissent à Autun dans l'ancien collège de la ville qu'ils quitteront bientôt ; ils se fixent la même année à Paray-le-Moineau ; […]. — (Jean Régnier, Les évêques d'Autun, Dijon : chez l'auteur, 1988, p. 175)
  2. (Géographie) (Avant 1845) Ancienne dénomination de la ville de Paray-Douaville dans le département français de la Seine-et-Oise.
    • PARAY-LE-MOINEAU, vill. et com. du dép. de Seine-et-Oise (Beauce), canton de Dourdan S., arr. et à 5 l. de Rambouillet. Pop. 201 h. — (P.-M. Barbichon, Dictionnaire complet de tous les lieux de la France et de ses colonies, tome 2, Paris : chez Tétot frères, 1831, p. 552)
    • Toutefois, pour ne point omettre deux lointaines paroisses du canton, placées sur la limite du département, mentionnons celle de Paray-Douaville, autrefois Paray-le-Moineau, qui a reçu en 1845 le nom du château et de la grande terre du marquis de Barthélémy, et celle d’Orsonville, proche d’Auneau, […]. — (Joseph Guyot, Chronique d’une ancienne ville royale Dourdan, appendice II, Paris : chez Auguste Aubry, 1869, p. 394)

Voir aussi[modifier le wikicode]