Philippopolis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien Φιλιππόπολις, Philippopolis.

Nom propre [modifier]

Cas Singulier
Nominatif Philippopolis
Vocatif Philippopolis
Accusatif Philippopolem
Génitif Philippopolis
Datif Philippopolī
Ablatif Philippopolĕ

Philippopolis féminin

  1. (Géographie) Actuelle Plovdiv, ville de Thrace.
    • eodem sunt in tractu Sialetae, Priantae, Dolongae, Thyni, Coelaletae maiores Haemo, minores Rhodopae subditi. inter quos Hebrus amnis, oppidum sub Rhodope Poneropolis antea, mox a conditore Philippopolis, nunc a situ Trimontium dicta. Haemi excelsitas VI passuum subitur. aversa eius et in Histrum devexa Moesi, Getae, Aedi, Scaugdae Clariaeque et sub iis Arraei Sarmatae, quos Aretas vocant, Scythaeque et circa Ponti litora Moriseni Sitonique, Orphei vatis genitores, optinent. — (Pline le Jeune, Naturalis Historia, IV)
      dans la même région sont les Sellètes, les Priantes, les Dolonques, les Thynes (VI, 41), les grands Coelètes, placés au-dessous de l'Hémus; les petits Coelètes, placés au-dessous du Rhodope. Ces contrées sont traversées par l'Hèbre; au pied du Rhodope est la ville appelée jadis Ponéropolis, puis Philippopolis, du nom de son fondateur; enfin Trimontium, à cause de sa situation. La pente de l'Hémus est de 6.000 pas: son revers opposé, tourné du côté du Danube, est habité par les Moesiens (III, 29, 1), les Gètes, les Aorses, les Gaudes, les Clariens, et, au-dessous d'eux, les Arréen Sarmates, qu'on appelle Aréates, les Scythes, et, autour du Pont-Euxin, les Morisènes et les Sithoniens, pères du poète Orphée. — (traduction)

Synonymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]