Point G

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : point G

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de point et de G, issu du nom donné à un des points géodésiques de Bamako.

Nom propre [modifier le wikicode]

Point G \pwɛ̃ ʒe\ masculin

  1. Point géodésique au nord de Bamako.
    • Colline du Point G
  2. Colline du point géodésique du même nom, au nord de Bamako.
    • Elle s’est développée d’abord sur la rive gauche, sur la terrasse alluviale du fleuve Niger, se trouvant ainsi coincée entre celui-ci et Lassa Koulou, Koulouba, Point G et Sokoroni Koulou qui forment d’ouest en est une série de collines en arc de cercle qui sont des formations gréseuses constituant les dernières marches des Monts Mandingues. — (Amadou Ballo, Bamako, 1993)
  3. Village aux alentours du point géodésique appelé « point G » dans la commune 3 à Bamako.
    • Hôpital du Point G
    • Place du Point G
    • Comme tous les ans, en fin de saison sèche (et on peut même dire en début de saison des pluies), avant que tout le monde ne se disperse avec la saison agricole et la fin de l’année scolaire, était organisée au Point G de Bamako une fête avec sortie des masques. — (« Les masques du Point G », Toubabou à Bamako, <mali.blogs.liberation.fr>, 17 mai 2010)
  4. (Par extension) Hôpital du Point G.
    • Gabriel Touré est jumelé aux Hôpitaux de l’Assistance Publique de Marseille, et le Point G au CHU d’Angers. — (« La mission 2010 », Teo-anjou.com, 2010)

Traductions[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français Point G.

Nom propre [modifier le wikicode]

Point G \Prononciation ?\

  1. Point G, village au nord de Bamako.
    • The District of Bamako consists of six communes which stretch as far south as the airport, but do not include the administrative district of Koulouba and Point G in the north. — (Ross Velton, Mali, 2009)
    • There are also two smaller autogares in Bamako: one, serving Nara and Nioro, is behind the Grande Mosquée; the other, below Point G, is used by bush taxis to Kati and Koulikoro. — (Jim Hudgens et Richard Trillo, The rough guide to West Africa, 2003)