Résistance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : résistance

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir résistance

Nom propre [modifier le wikicode]

Résistance \re.zis.tɑ̃s\ féminin singulier

  1. (France) (Absolument) Ensemble des mouvements et réseaux clandestins qui durant la Seconde Guerre mondiale ont poursuivi la lutte contre l'Axe et ses relais collaborationnistes sur le territoire français depuis l'armistice du 22 juin 1940 jusqu’à la Libération en 1944.
    • Dans la Résistance intérieure, les éléments ex-vichyssois, les champions de l’électoralisme, les réactionnaires n'avaient qu'une minime influence. Dans l'appareil « gaulliste », au contraire, les hommes de la droite, et même d'anciens cagoulards, avaient des places éminentes. — (Pierre Hervé, La Libération trahie, éd. Grasset, 1945, p. 104)
    • JEAN LACOUTURE : Oh ! la Résistance... Je dois dire d'abord que pendant longtemps je n'ai fait aucun acte de Résistance, bien qu'ayant été contacté par des amis qui faisaient du renseignement pour des réseaux, et en dépit du fait que j'étais disponible. — (Gérard Chaliand, Jean Lacouture, André Versaille, Voyage dans le demi-siècle: entretiens croisés avec André Versaille, Complexe, 2001, p. 25)
    • Le génie de la Résistance, c'est d'avoir su conjoindre, face à une même urgence historique, toutes les forces spirituelles de ce pays. — (Jean-Louis Crémieux-Brilhac, « Ce qui reste du gaullisme, c'est un sens aigu du social », dans Marianne, 12 juin 2010)

Voir aussi[modifier le wikicode]