Rhode

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Rhodé, rhode

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté à Rha, Rhodanus.

Nom propre [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif Rhode
Vocatif Rhode
Accusatif Rhoden
Génitif Rhodes
Datif Rhodae
Ablatif Rhode

Rhode \Prononciation ?\ féminin

  1. (Géographie) Fleuve de Scythie.
    • a Maro, sive Duria est a Suebis regnoque Vanniano dirimens eos, aversa Basternae tenent aliique inde Germani.grippa totum eum tractum ab Histro ad oceanum bis ad decies centenum milium passuum in longitudinem, quattuor milibus minus CCCC in latitudinem, ad flumen Vistlam a desertis Sarmatiae prodidit. Scytharum nomen usquequaque transiit in Sarmatas atque Germanos. nec aliis prisca illa duravit appellatio quam qui extremi gentium harum, ignotic prope ceteris mortalibus, degunt.
      Verum ab Histro oppida Cremniscoe, Aepolium, montes Macrocremni, clarus amnis Tyra, oppido nomen inponens ubi antea Ophiusa dicebatur. in eodem insulam spatiosam inclutn Tyragetae; abest a Pseudostomo Histri ostio CXXX. mox Axiacae cognomines flumini, ultra quos Crobyzi, flumen Rhode, sinus Saggarius, portus Ordesos et a Tyra CXX flumen Borysthenes lacusque et gens eodem nomine et oppidum ab mari recedens XV passuum, Olbiopolis et Miletopolis antiquis nominibus.
      — (Pline, Naturalis Historia, IV)
      En face, à partir du Marus ou de la Duria, quel que soit celui de ces deux fleuves qui les sépare des Suèves et du royaume de Vannius, sont les Basternes et d’autres Germains. Agrippa évalue toute cette région, depuis le Danube jusqu’à l’Océan, à 2.100.000 pas en longueur, et à 404.400 en largeur depuis les déserts de la Sarmatie jusqu’à la Vistule. Le nom de Scythes s’est étendu à tous les Sarmates et à tous les Germains; mais cette ancienne dénomination n’est demeurée qu’à ceux qui, placés au delà de ces populations, vivent presque ignorés du reste des mortels.
      A partir du Danube on trouve les villes de Cremniscos et d’Aepolium ; les monts Macrocremmiens ; le Tyra, fleuve célèbre, donnant son nom à une ville qui occupe l’emplacement : d'Ophiusa, formant une île spacieuse habitée par les Tyragètes, et éloigné de la bouche Pseudostomon du Danube de 130.000 pas ; puis les stations Axiaques, qui ont pris leur nom du fleuve Axiaces, et, au delà, les Crobyzes; le fleuve Rhode, le golfe de Segaris, le port Ordesus. à 120.000 pas du Tyra, le fleuve Borysthène ; un lac et un peuple de même nom ; une ville à 15.000 pas de la mer, appelée anciennement Olbiopolis et Miletopolis. — (traduction)

Références[modifier le wikicode]