Rois mages

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    De mage, d’après la Bible, et roi parce que la tradition les a considérés comme rois.

    Nom propre [modifier le wikicode]

    Santons des trois Rois Mages

    Rois mages masculin pluriel

    1. (Christianisme) Les mages qui, selon le Nouveau Testament, apportèrent des cadeaux au nouveau-né Jésus-Christ.
      • Lorsque les rois Mages eurent fait leurs présens à l'Enfant-Jésus, et qu'ils l'eurent reconnu comme leur Dieu en lui offrant de l'encens, comme leur roi en lui présentant de l'or, et comme un homme mortel par les parfums précieux, ils pensèrent à se retirer dans leur pays, […]. — (Jean-François Bleton, Explication des quinze mystères du Rosaire vivant, Lyon : J.-M. Barret, 1835, page 53)
      • L'un s'appelait Gaspard, l'autre Melchior et le troisième Balthazar, en l'honneur des trois Rois Mages et en souvenir de Cologne, où les Rois Mages ont leurs reliques, et où le gentilhomme avait émigré pendant la Révolution […]. — (Aimé Giron, Les trois Rois Mages, Hachette, 1887, p.VIII)
      • Il existe beaucoup d’autres noëls, il en est un originaire des environs de Gérardmer, où il est dit que les rois Mages se voyant menacés par le berger Robin, tirèrent … leurs pistolets ! — Pas mal comme anachronisme ! — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
      • Comme les Rois Mages en Galilée
        Suivaient des yeux l´étoile du Berger
        Je te suivrai, où tu iras j´irai
        Fidèle comme une ombre jusqu´à destination.
        — (chanson Les rois mages, Sheila, album Le meilleur de Sheila, 1998)
    2. (Par extension) Santons de la crèche qui sont sensés les représenter.
      • Selon les témoignages de plusieurs auteurs, on ajoutait, postérieurement à la nativité, différents personnages à la crèche: Hérode le jour des Innocents, les rois mages le jour de l’Épiphanie […]. — (Jean Ricard, La crèche familiale: la crèche, le ciel et les étoiles, les santons, le luminaire, à bâtons rompus, Marseille, 1970, page 55)
      • On attendait autrefois le jour de l'Épiphanie pour ajouter les trois rois mages aux autres santons de la crèche. Je crois qu'aujourd'hui, là où l'on dresse encore une crèche, on y place tout de suite les trois santons les plus coloriés et luxueux. — (Commentaire, Julliard, 1981, n° 12-16, page 642)

    Variantes[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Voir aussi[modifier le wikicode]