Saône

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté à la tribu celte des Séquanes (→ voir Seine), du latin Sauconna, déesse tutellaire de la rivière, que les moines copistes ont progressivement renommé Saoconna, d'où elle tire son nom de Saône.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Saône
\son\
Panneau Saône Crêches Saône 2.jpg

Saône \son\ féminin

  1. (Géographie) Rivière de l’Est de la France.
    • Gonthramn eut pour lot, avec le royaume d’Orléans, part de son oncle Chlodomir, tout le territoire des Burgondes, depuis la Saône et les Vosges, jusqu’aux Alpes et à la mer de Provence. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Quand le réchauffement postglaciaire s’est produit, il semble probable que la colonisation s’est faite par l’Europe centrale, par l’Alsace et la vallée de la Saône. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 91)
    • A l'est la frontière du Lyonnais est certes moins difficile à franchir. Toutefois le sillon tracé par les vallées de la Saône et du Rhône forme une limite bien nette et devait être un obstacle important à l'époque où ces cours d'eau n'étaient pas canalisés comme ils le sont aujourd'hui. — (Atlas linguistique et ethnographique du Lyonnais, tome 4, par P. Gardette, avec la collaboration de P. Durdilly, S. Escoffier, H. Girodet, M. Gonon & al., Lyon : Institut de Linguistique romane des facultés catholiques de Lyon, 1956, réédition 1968, page 16)
    • Au point qu'elles ont parfois fait fonction de sujet obligé, un peu comme la bonne chère, entre le Rhône et la Saône. Il est de vieux poncifs au monde de la lyonnitude… — (Jean-Pierre Bacot, L'histoire étrange d'une loge: “Les Amis de la vérité” dans la maçonnerie lyonnaise, Paris : Éditions Detrad aVs, 1988, page 6)
  2. (Géographie) Commune française, située dans le département du Doubs.

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Commune française :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français.

Nom propre [modifier le wikicode]

Saône \Prononciation ?\

  1. Saône.
    • A summer voyage on the river Saône. — (Titre d’une œuvre de Philip Gilbert Hamerton, édition Roberts brothers, 1887, 368 pages)

Finnois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français.

Nom propre [modifier le wikicode]

Déclinaison
Cas Singulier Pluriel
Nominatif Saône
Génitif Saônen
Partitif Saônea
Accusatif Saône[1]
Saônen[2]
Inessif Saônessa
Élatif Saônein
Illatif Saônesta
Adessif Saônella
Ablatif Saônelle
Allatif Saônelta
Essif Saônena
Translatif Saôneksi
Abessif Saônetta
Instructif
Comitatif [3]
Notes [1] [2] [3]

[1]

  • Comme complément d’un infinitif dans une
    phrase positive dont le sujet est la troisième personne
    du singulier sans aucun pronom.
  • Comme complément d’un infinitif dans une
    phrase positive passive.
  • Dans toutes les phrases passives à n’importe
    quel mode.
  • Dans une phrase impérative positive dont le
    sujet est la deuxième personne du singulier, ou la
    première ou deuxième personne du pluriel.

[2]

  • Dans les phrases actives positives aux modes
    indicatif, conditionnel ou potentiel.
  • Dans une phrase impérative positive dont le
    sujet est la troisième personne du singulier ou du
    pluriel.

[3]

Saône \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Saône.
    • Saônen ja Rhônen, rannoille, ja täällä pidettiin vuosittain neljät suuret markkinat, jotka keräsivät väkeä kaikkialta. — (Helena Petäistö, Aamiainen Cocon kanssa: Pariisissa, Strasbourgissa ja Lyonissa, Kustannusosakeyhtiö Tammi Helsinki, page 186)
      Sur les rives de la Saône et du Rhône se tenaient là chaque année quatre grands marchés qui rassemblaient des gens venus d’un peu partout.